Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ayrault promet de donner les détails de l'accord sur Florange

Reuters04/12/2012 à 20:29

JEAN-MARC AYRAULT PROMET DE DONNER TOUS LES DÉTAILS SUR FLORANGE AUX SYNDICATS

PARIS (Reuters) - ArcelorMittal s'est engagé à pérenniser le train de laminage à chaud de Florange (Moselle) mais mettra les deux hauts-fourneaux à l'arrêt en 2013 en attendant une hypothétique mise en oeuvre du projet européen Ulcos de production écologique d'acier.

Selon des extraits de l'accord conclu vendredi entre le groupe et le gouvernement français publiés par lemonde.fr et Le Canard enchaîné, le géant de l'acier promet simplement de "ne pas démonter ces installations dans les six ans".

S'agissant des investissements de 180 millions d'euros qu'il s'est engagé à faire dans la "filière froide", notamment le "packaging", 53 millions auront un caractère stratégique.

Le reste sera "le flux d'investissements courants, les investissements de pérennité, santé, sécurité et progrès continu, et la maintenance exceptionnelle", à savoir des dépenses qu'ArcelorMittal aurait dû de toute manière effectuer à partir du moment où il a décidé de conserver ces activités, selon Le Monde.

Interpellé mardi lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault a promis de donner aux syndicats d'ArcelorMittal tous les détails de l'accord, "dans la transparence la plus totale", lorsqu'il les recevra mercredi.

Le Premier ministre a éludé les questions de l'opposition portant sur les hauts-fourneaux du site, dont l'extinction entraînera des investissements coûteux s'ils devaient redémarrer un jour.

LE GOUVERNEMENT "ENFUMÉ"

ArcelorMittal s'est juste engagé à les maintenir dans un état qui permette le lancement, à une date encore inconnue, du projet européen Ulcos, une technologie qui permet une production d'acier plus écologique grâce à la captation du CO2 rejeté.

Le problème est que Florange n'est pas le seul site en lice pour Ulcos, pour lequel la Commission européenne doit faire son choix le 20 décembre.

Jean-Marc Ayrault a indiqué que, sur les 150 millions d'euros déjà identifiés par l'Etat pour le développement d'Ulcos, "une grande partie ira tout de suite à l'investissement d'un démonstrateur nécessaire pour développer ce projet".

Selon un extrait publié dans le Canard enchaîné, les hauts-fourneaux "seront mis sous cocon dans l'état actuel et compatible avec la perspective de réalisation d'un démonstrateur industriel Ulcos" sur un seul d'entre eux.

"Le fonctionnement de toutes ces installations sera arrêté en toute sécurité à l'issue de la procédure légale", ajoute le texte, ce qui signifie que les hauts-fourneaux seront fermés après consultation du comité d'entreprise sans doute au premier trimestre 2013.

La nouvelle devrait provoquer la colère des syndicats, pour qui ces installations, les dernières du genre en Lorraine, doivent être maintenues en veille pour éviter toute dégradation.

Cité dans lemonde.fr, Edouard Martin le responsable CFDT de Florange, déclare que "si le contenu de cet accord s'avère exact, c'est enfin la démonstration que Mittal a enfumé le gouvernement."

"Nous allons demander demain à Jean-Marc Ayrault si cet accord peut encore être modifié. Nous exigeons notamment que la chauffe des hauts-fourneaux soit maintenue jusqu'à la matérialisation du projet Ulcos", dit-il.

Jean-Baptiste Vey, Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.