Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ayrault exhorte la jeunesse tunisienne à résister à l'extrémisme

Reuters17/03/2016 à 21:32
    * La Tunisie touchée de plein fouet par les djihadistes 
    * Trois attentats en 2015, attaques à la frontière libyenne 
    * Coopération sécuritaire, aide aux régions défavorisées 
 
 (Actualisé avec discours) 
    par John Irish 
    TUNIS, 17 mars (Reuters) - Le ministre français des Affaires 
étrangères a exhorté jeudi la jeunesse tunisienne à résister à 
l'extrémisme islamiste et à "ne pas se tromper de chemin", au 
premier jour d'une visite en Tunisie destinée à renforcer la 
coopération bilatérale. 
    Le pays a réussi sa transition politique après le printemps 
arabe de 2011 mais subit les répercussions de l'instabilité en 
Libye où l'impasse politique profite aux djihadistes de 
l'organisation de l'Etat islamique (EI). 
    Le chômage continue en outre à sévir, particulièrement dans 
les régions défavorisées et chez les jeunes dans ce pays où plus 
de la moitié de la population a moins de 29 ans. 
    La Tunisie est confrontée à une fronde sociale, qui a fait 
descendre plusieurs milliers de Tunisiens dans la rue pour 
réclamer du travail ou demander des hausses de salaire.  
    Face au sentiment de relégation et d'injustice, "il convient 
de ne pas se tromper de chemin", a déclaré Jean-Marc Ayrault 
dans un discours prononcé à l'Institut français de Tunis, à 
l'adresse de la jeunesse tunisienne. 
    "Dans les régions les plus reculées, dans les couches les  
plus marginalisées de la population (...), les jeunes deviennent 
la proie facile des prédicateurs de haine, du repli identitaire 
et de la violence", a poursuivi le chef de la diplomatie. 
    "Ce n'est donc pas seulement l'avenir de la jeunesse 
tunisienne qui se joue", a-t-il ajouté. "C'est la réussite du 
chemin exemplaire que la Tunisie a su tracer qui est en jeu et, 
à travers elle, l'avenir de toute une région (...) C'est pour 
cela que la jeunesse tunisienne a le devoir de résister." 
    Dans un autre discours, devant la communauté française, il a 
souligné que la stabilité de la Tunisie et la consolidation de 
sa démocratie étaient un "enjeu stratégique" pour Paris. 
     
    COOPÉRATION 
    La France est déterminée à renforcer sa coopération avec la 
Tunisie, notamment par le biais d'un plan de soutien économique 
d'un milliard d'euros sur cinq ans, en grande partie consacré au 
développement des régions les plus défavorisées, a-t-il dit. 
    Berceau du printemps arabe, la Tunisie a été touchée l'an 
dernier par trois attentats revendiqués par l'Etat islamique, 
contre le musée du Bardo en mars, la station balnéaire de Sousse 
en juin et un bus de la garde présidentielle en novembre. 
    Depuis le début de l'année, le pays doit faire face à une 
instabilité grandissante dans sa zone frontalière avec la Libye. 
    Plus de 50 personnes ont été tuées la semaine dernière lors 
d'une attaque menée à Ben Guerdane, une ville située à quelques 
kilomètres de la Libye, par des hommes armés qui ont revendiqué 
leur appartenance à l'EI. 
    Au cours de sa visite, Jean-Marc Ayrault assistera à un 
hommage aux victimes de l'attaque du Bardo et rencontrera le 
président Beji Caid Essebsi, le Premier ministre, Habib Essid, 
et son homologue, Khemaies Jhinaoui. 
    Il profitera aussi de sa présence à Tunis pour rencontrer 
vendredi le Premier ministre libyen désigné, Fayez el Sarraj, et 
discuter de l'impasse politique de son pays  ID:nL5N16P51Z .  
    Pour tenter de contenir la menace libyenne, les autorités 
tunisiennes ont érigé une barrière de 200 km afin d'empêcher 
l'entrée de djihadistes sur son territoire. 
    En déplacement à Tunis en octobre, le ministre français de 
la Défense Jean-Yves Le Drian avait fait de la coopération dans 
les forces spéciales et le renseignement une priorité. 
    "Les Tunisiens ont réussi à porter des coups aux groupes 
terroristes", estime une source occidentale. "Sans doute la 
coopération internationale assez forte a produit de premiers 
résultats, donc il faut intensifier le processus".  
    L'enjeu est désormais d'augmenter le volume des forces 
spéciales tunisiennes qui comptent moins d'un millier d'hommes. 
 
 (Avec Marine Pennetier et Emmanuel Jarry à Paris) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.