Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ayrault attend du plan compétitivité plus de 300.000 emplois

Reuters06/11/2012 à 23:48

AYRAULT ESPÈRE LA CRÉATION DE PLUS DE 300.000 EMPLOIS AVEC LE PACTE DE COMPÉTITIVITÉ

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a dit mardi espérer que le Pacte pour la compétitivité allait créer de 300.000 à 400.000 emplois et soutenir la croissance française à hauteur de 0,5 point d'ici la fin du quinquennat, en 2017.

Lors de deux entretiens, l'un au journal de 20 heures de TF1 et l'autre au quotidien Les Echos de mercredi, le Premier ministre a précisé les modalités d'application du plan dont il avait présenté les grandes lignes dans la matinée.

"Au total, ce dispositif, bien ciblé, entièrement financé, devrait permettre à horizon 2017 de soutenir l'activité à hauteur de 0,5 point de PIB et de créer plus de 300.000 emplois", déclare-t-il dans Les Echos.

Sur TF1, il a évoqué une fourchette "de 300.000 à 400.000" emplois.

Le gouvernement a annoncé 20 milliards d'euros de crédits d'impôt pour aider les entreprises françaises à redresser leur compétitivité, une mesure étalée sur plusieurs années, financée par une baisse des dépenses publiques et une hausse de la TVA.

Le chef du gouvernement a précisé sur TF1 que ce plan destiné à "redonner de la marge de man?uvre aux entreprises" engageait le gouvernement "sur l'ensemble du quinquennat".

Il en détaille le calendrier dans Les Echos.

"Cet effort de 10 milliards d'euros des Français se fera pour 2/3, à partir de 2014, à travers la modulation de la TVA, et pour 1/3, à partir de 2016, par une nouvelle fiscalité écologique", dit-il.

COMITÉ DE SUIVI

"Le groupe de travail sur la fiscalité écologique annoncé lors de la conférence environnementale conduira ses travaux dans la perspective d'un transfert d'au moins 3 milliards d'euros vers l'allégement du coût du travail, d'ici 2016", précise-t-il.

Interrogé sur le contrôle de l'utilisation du crédit d'impôt, le Premier ministre en appelle à la vigilance des comités d'entreprise.

"Nous demandons que, dans les comités d'entreprise, un état des lieux soit fait régulièrement pour que le chef d'entreprise rende compte de son utilisation du crédit d'impôt", dit-il dans Les Echos.

Dans les plus grandes entreprises, "nous souhaitons que les partenaires sociaux se mettent d'accord et qu'il y ait des représentants des salariés dans le conseil d'administration avec droit de vote", ajoute Jean-Marc Ayrault, suggérant que des entreprises de moins de 5.000 salariés pourraient être concernées.

Au niveau national "un comité de suivi associant les partenaires sociaux" sera mis en place "pour évaluer l'impact du dispositif et sa mise en oeuvre".

Jean-Marc Ayrault réplique également à ceux qui dénoncent le "revirement" de l'exécutif, alors que lui-même et le président François Hollande s'étaient engagés à ne pas recourir à une hausse de la TVA.

"Il faut un peu de courage", a-t-il dit sur TF1. "La situation est particulièrement grave et je la regarde en face".

Dans Les Echos, il repousse toute idée de "tournant".

"Il n'y a pas de tournant. C'est la suite logique des choses", dit-il. "Ce que nous engageons est historique, courageux, sans précédent."

Elizabeth Pineau, avec Chine Labbé, édité par Guy Kerivel

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.