1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aviation : Saint-Louis-Lognes, le défi de deux pilotes sénégalais
Le Point02/07/2019 à 11:56

Flightsen est un défi aéronautique engagé par Birame Coulibaly et Maodo Ndiaye, deux jeunes pilotes sénégalais, sur la route de l'Aéropostale. Les deux amis de l'aéro-club Iba Guèye de Dakar avaient quitté Saint-Louis du Sénégal, dimanche 23 juin, à bord d'un Piper PA28-161 et sont arrivés samedi dernier à l'aérodrome de Lognes près de Paris. Cet avion quadriplace est courant dans les flottes d'aéro-clubs en Europe où, avec son moteur de 160 chevaux, sa vitesse de près de 200 km/h et ses quatre heures d'autonomie, il est qualifié d'avion de « voyage ».Sur les traces des pionniers de l'aviationC'est parfait pour aller de Toussus-le-Noble à Deauville, à La Rochelle ou même en Corse. Cela devient un vrai défi technique, logistique et humain quand il faut parcourir près de 10 000 km aller et retour entre deux continents, survoler cinq pays (Sénégal, Mauritanie, Maroc, Espagne et France) et prévoir dix escales.Lire aussi Raid Latécoère : sur les traces des aventuriers du ciel« C'était un rêve », explique Birame, « d'avoir un avion et d'aller le plus loin possible. On a donc pris la route des pionniers de l'Aéropostale et nous avons choisi de partir de Saint-Louis du Sénégal, aérodrome mythique, vers Toulouse puis Paris ». Cette escale avait permis à Mermoz de rallier Toulouse à Natal au Brésil. « Nous avons volé à l'ancienne, sans pilote automatique. Notre avion n'est équipé que de cadrans classiques, des pendules...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer