1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avez-vous des déchets nucléaires près de chez vous ?
Le Parisien28/05/2019 à 08:15

Avez-vous des déchets nucléaires près de chez vous ?

Qui n'a pas un jour glissé un peu de poussière sous le tapis ? C'est exactement ce que fait la France depuis soixante ans avec ses déchets nucléaires. À défaut de tapis, le pays les entrepose à droite à gauche. Sans toujours trop savoir quoi en faire.Greenpeace publie ce mardi une carte que nous nous sommes procurée en exclusivité (voir ci-dessous). L'ONG y recense les soixante-dix principaux sites de stockage et d'entreposage des déchets nucléaires. Certes, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) met déjà à disposition du public une carte similaire. « Sauf que l'Andra mélange les torchons et les serviettes, explique Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire auprès de Greenpeace France. En y incluant par exemple des déchets issus des activités médicales. »À travers sa carte, Greenpeace cherche donc à remettre les pendules à l'heure. L'organisation indique également les grands axes, routiers et ferroviaires, empruntés notamment pour acheminer le combustible usé sorti des réacteurs jusqu'à l'usine de retraitement de la Hague (Cotentin). Ces transports dangereux représentent de « très forts enjeux de sûreté », selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui en recense 200 par an. Soit plus d'un train tous les deux jours. Un débat public jusqu'en septembreUn débat public sur les déchets nucléaires a été lancé en avril 2019, dans le cadre du Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR) 2019-2021. Mis entre parenthèses au moment des élections européennes, ce débat doit être relancé ce mardi, jusqu'au 25 septembre prochain. Plusieurs dizaines de réunions publiques se tiendront d'ici-là dans toute la France. Pour marquer le coup, et défendre un nucléaire dont l'avenir est de plus en plus remis en question, le patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a prévu de se rendre ce mardi à la centrale de Gravelines (Nord).Au total, ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    28 mai10:23

    Greenpace ? celui qui empêche toute solution de stockage ou entreposage sécurisé/surveillé des déchets ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer