Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avec l'éolien en mer, STX veut marcher "sur ses deux pieds"

Reuters07/07/2015 à 17:02

* Une diversification opérée il y a cinq ans, en plein creux * Une activité complémentaire aux navires pour lisser les charges * Objectif pour l'éolien marin : 20% du chiffre d'affaires de STX par Guillaume Frouin NANTES, 7 juillet (Reuters) - Les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ont inauguré mardi leur usine dédiée aux énergies marines renouvelables, concrétisant une diversification opérée il y a cinq ans, au moment de la pire crise de leur histoire. Baptisée "Anemos" ("Vent", en grec ancien), cette unité, qui a été construite aux côtés du futur Harmony of the Seas, le plus gros paquebot au monde, sera spécialisée dans la fabrication des sous-stations électriques et des fondations d'éoliennes en mer. D'ici 2020, quelque 250 salariés - sur les 2.400 que comptent actuellement les ex-Chantiers de l'Atlantique - devraient travailler dans cette "usine du futur", qui s'est donné pour objectif d'apporter à elle seule 20 % du chiffre d'affaires annuel de STX France, soit 200 millions d'euros. L'entreprise a d'ailleurs annoncé mardi la signature d'une commande ferme et d'une lettre d'intention de commande de deux sous-stations électriques de 500 mégawatts, pour deux clients d'Europe du nord dont le nom n'a pas été révélé. Livrables fin 2017 et début 2018, elles représenteront un demi-million d'heures de travail pour STX et ses partenaires. "Avec cette nouvelle usine et ces commandes significatives à l'export, nous faisons plus que croire à la 'croissance verte': nous voulons en être l'incarnation", a ainsi déclaré dans son discours Frédéric Grizaud, directeur de la branche de STX dédiée aux énergies marines renouvelables. Il a également rappelé que la diversification opérée en 2010 par les chantiers navals de Saint-Nazaire n'avaient rien d'une simple "décision d'opportunité". COMME AIRBUS ? "La décision a certes été prise dans un contexte de baisse de charge, il y a cinq ans, mais c'était aussi une décision stratégique", a souligné Frédéric Grizaud. "La preuve : cette décision tient encore aujourd'hui, alors qu'il y a pourtant une forte charge sur les paquebots." Le carnet de commandes de paquebots de STX France est en effet plein jusqu'en 2020, six livraisons de paquebots étant prévues d'ici là pour le compte des armateurs RCCL et MSC. A titre de comparaison, la fourniture d'équipements pour un parc d'une centaine d'éoliennes représente autant de travail "qu'un paquebot de taille moyenne", indique-t-on dans l'entreprise. "Cette diversification, ce n'était donc pas juste une décision d'opportunité, dans un creux de charge : c'était vraiment une volonté de ne plus marcher sur un seul pied, mais sur deux", insiste Frédéric Grizaud. "Ces activités complémentaires nous permettent d'assurer une charge de travail beaucoup plus lisse." Laurent Castaing, directeur général de STX France, dresse un parallèle entre la diversification menée aujourd'hui par son entreprise et celle qu'elle avait opérée il y a un siècle. "Nous sommes peut-être en train de vivre un élément majeur de notre histoire : dans les années 1920, la même entreprise avait décidé de se diversifier en créant un atelier pour faire des hydravions", rappelle-t-il. "Cette diversification, un peu moins de cent ans après, est encore visible à Saint-Nazaire : ce sont les usines aéronautiques Stélia et Airbus qui se trouvent dans notre voisinage immédiat." (Edité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.