Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

AVANT-PAPIER-Elections en Indonésie, la religion facteur clé à Djakarta

Reuters14/02/2017 à 11:10
    par Kanupriya Kapoor et Keith Weir 
    DJAKARTA, 14 février (Reuters) - Plusieurs dizaines de 
millions d'Indonésiens sont appelés aux urnes mercredi pour des 
élections municipales et régionales aux airs de prélude de la 
présidentielle de 2019, notamment à Djakarta, où la campagne 
pour le poste de gouverneur s'est déroulée sur fond de tensions 
inter-religieuses. 
    Le gouverneur sortant de cette mégalopole de plus de 10 
millions d'habitants, Basuki Tjahaja Purnama, est le premier 
homme d'origine chinoise et le premier chrétien à avoir occupé 
le poste. Mais il est accusé par certains groupes musulmans 
d'avoir insulté le Coran, ce qu'il nie. Il doit être jugé pour 
blasphème, un procès dans lequel ses partisans voient une 
manoeuvre politique. 
    Purnama, surnommé Ahok, est soutenu par le parti au pouvoir, 
le Parti démocratique indonésien de lutte (PDI-P) du président 
Joko Widodo, son prédécesseur au poste de gouverneur. Il est 
opposé à Agus Yudhoyono, le fils de l'ex-président Susilo 
Bambang Yudhoyono, et à l'ancien ministre de l'Education Anies 
Baswedan, l'un comme l'autre musulmans. 
    La religion jouera forcément un rôle dans le choix de nombre 
d'électeurs, et certains ne s'en cachent pas. 
    "En termes de résultats, je soutiens Ahok. Mais il y a le 
facteur religieux. Je suis musulman (...) donc je pense que je 
vais voter pour Anies Baswedan", explique ainsi Ferdi Ramadhan, 
20 ans.  
    Environ 85% des habitants de Djakarta sont musulmans. 
    Purnama est populaire dans la classe moyenne, qui le crédite 
d'avoir fait reculer la bureaucratie et avancer de grands 
projets d'infrastructures, notamment contre les risques 
d'inondations. Mais le démantèlement d'une partie des 
bidonvilles de la cité lui est reproché par leurs résidents. 
     
    UN SCRUTIN DÉTERMINANT POUR LA VIE POLITIQUE DU PAYS 
    Le gouverneur sortant a choisi la chemise à carreaux bleus- 
blancs-rouges comme emblème de sa campagne, reprenant un symbole 
de l'époque Widodo, élu à la présidence du pays en 2014. 
    "C'est simple, on s'en souvient facilement et c'est un 
symbole du travail dur", explique Guntur Romli, un responsable 
de sa campagne. 
    "Nous invoquons ce souvenir", ajoute-t-il en référence à 
Widodo, qui reste très populaire parmi la population locale. 
    La police prévoit de déployer 16.000 hommes pour assurer le 
bon déroulement du scrutin, les autorités craignant de voir des 
groupes musulmans radicaux tenter de perturber le vote. Samedi, 
une manifestation de groupes islamistes radicaux a été interdite 
pour des raisons de sécurité. 
    En dépit des accusations de blasphème, Purnama a rebondi 
dans les récents sondages d'opinion et est toujours donné en 
tête. Même s'il était condamné, la loi l'autoriserait à exercer 
ses fonctions électives tant que tous les recours ne seraient 
pas épuisés. 
    Les électeurs indonésiens doivent élire les gouverneurs des 
six autres grandes provinces du pays, des maires de grandes et 
des "régents" (qui dirigent des subdivisions de provinces) dans 
tout le pays.  
    Mais le scrutin de Djakarta sera de loin le plus suivi car 
une victoire dans la capitale peut être la première étape vers 
la présidence du pays.  
    "Cette élection peut déterminer l'orientation future de la 
vie politique indonésienne (...) et si nous sommes voués à un 
avenir terrible dans lequel la religion et l'origine ethnique 
seraient utilisées à des fins électorales", explique Tobias 
Basuki, analyste politique du Centre for Strategic and 
International Studies (CSIS) de Djakarta. 
 
 (Marc Angrand pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.