Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avancée vers un nouveau vote à l'UMP, toujours des divergences

Reuters16/12/2012 à 21:44

AVANCÉE VERS UN NOUVEAU VOTE À L'UMP, DES DIVERGENCES PERSISTENT

PARIS (Reuters) - Un accord s'est esquissé dimanche sur un nouveau vote des militants pour élire le président de l'UMP, principal parti de l'opposition de droite française, mais de fortes divergences persistent sur les modalités et surtout le calendrier.

Jean-François Copé, proclamé élu à l'issue du vote du 18 novembre contesté par François Fillon, a proposé lors d'une conversation téléphonique dimanche avec son rival de revoter en septembre 2013 à condition que soit dissous le groupe "filloniste" R-UMP constitué à l'Assemblée, ont rapporté des médias.

Dans un communiqué publié dans la soirée, François Fillon s'est félicité que le principe d'un nouveau vote soit acquis mais a considéré que l'organisation de ce scrutin restait soumise à ses yeux à plusieurs conditions, avec un apparent désaccord sur le calendrier. Il ne mentionne aucune date.

"Cette avancée doit désormais être confortée par la mise en place d'un processus définissant les conditions, la méthode et le calendrier d'une nouvelle élection véritablement équitable", écrit-il.

"François Fillon se félicite que le principe d'un nouveau vote dans un délai raisonnable soit désormais accepté par Jean-François Copé. La raison a enfin prévalu et ce combat pour sauvegarder l'honneur du Mouvement méritait d'être conduit", ajoute-t-il.

Il propose qu'un bureau politique de l'UMP se réunisse en début de semaine et demande la mise en place dès janvier d'une direction paritaire, ouverte à toutes les sensibilités de l'UMP, et d'un "comité de sages chargé de proposer une réforme des statuts pour assurer un processus électoral irréprochable".

François Fillon précise que la réunification des groupes parlementaires UMP à l'Assemblée nationale ne sera effective que "dès qu'un conseil national aura acté le processus en cours".

La situation est d'autant plus confuse que Bernard Accoyer, ex-président de l'Assemblée nationale qui s'est rallié à François Fillon le 28 octobre, organise mardi à l'Assemblée un vote à bulletins secrets et sans procuration sur le bien-fondé d'un scrutin rapide.

Députés, sénateurs et eurodéputés sont invités à s'exprimer. Lors d'un pointage mercredi, 185 parlementaires -115 députés et 70 sénateurs- se disaient prêts à participer à la consultation.

A l'Assemblée, le "R-UMP" compte 73 membres, le groupe UMP historique 121, mais ce dernier est loin de n'être constitué que de "copéistes". Au Sénat, le groupe UMP est de 131 membres en majorité "fillonistes". Le résultat ne fait guère de doute.

Jean-François Copé sait déjà qu'une forte proportion de ses collègues vont "mathématiquement" se prononcer en faveur de "l'exigence" de François Fillon contre sa proposition.

Dans cette hypothèse, la portée politique et symbolique de la consultation, à laquelle les "copéistes" ne reconnaissent aucune valeur juridique, serait fâcheuse pour Jean-François Copé.

Thierry Lévêque

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.