Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aux Philippines, Abou Sayyaf veut profiter de l'essor de l'EI

Reuters26/09/2014 à 06:17

par Rosemarie Francisco et Stuart Grudgings MANILLE, 26 septembre (Reuters) - En menaçant d'exécuter un otage allemand pour manifester une forme de solidarité à l'égard de l'Etat islamique, le groupe philippin Abou Sayyaf atteste du pouvoir d'attraction exercé en Asie par les combattants islamistes qui occupent une partie de l'Irak et de la Syrie. Des sources sécuritaires et des analystes estiment que plus d'une centaine de personnes sont parties d'Indonésie et de Malaisie, deux Etats à forte majorité musulmane, ainsi que du sud des Philippines pour rejoindre l'Etat islamique et certains d'entre eux songeraient à créer une brigade composée de combattants s'exprimant en langue malaise. Le commandant en chef des forces américaines dans la région Asie-Pacifique, l'amiral Samuel Locklear, a déclaré jeudi que près d'un millier d'Asiatiques, avaient rejoint les rangs de l'Etat islamique, sans donner de précision sur leur pays d'origine, et "ce nombre pourrait augmenter", prévient-il. Selon des analystes spécialisés dans les questions de sécurité, des milliers d'Asiatiques auraient déjà prêté allégeance à l'Etat islamique et des groupes locaux cherchent à capitaliser sur une "marque" qui gagne progressivement en visibilité en recourant massivement aux réseaux sociaux qui relaient des vidéos violentes et des appels au djihad. Les autorités locales craignent désormais l'effet d'un retour au pays de ces combattants radicalisés susceptibles d'importer un savoir-faire acquis en Irak et en Syrie. Le groupe philippin Abou Sayyaf, qui revendiquait jusqu'à présent son affiliation à Al Qaïda, a menacé de tuer l'un des deux otages allemands qu'il détient d'ici le 10 octobre si l'Allemagne ne verse pas une rançon de 5,6 millions de dollars (4,39 millions d'euros) et ne cesse pas de soutenir les frappes aériennes menées par les Etats-Unis et leurs alliés contre des positions de l'Etat islamique. ID:nL6N0RP2LH Abou Sayyaf s'est fait connaître au début des années 2000 par des enlèvements de ressortissants étrangers. Cette organisation réputée pour sa violence s'est spécialisée dans les rapts en vue d'obtenir des rançons ainsi que dans d'autres activités criminelles. Depuis une décennie cependant, l'aura du groupe s'est peu à peu estompée à mesure qu'il multipliait les échecs militaires et que diminuaient le nombre de ses soutiens. Des sources sécuritaires doutent qu'il existe aujourd'hui un lien entre Abou Sayyaf et l'Etat islamique et soupçonnent le groupe philippin de vouloir capitaliser sur les succès que rencontrent les combattants islamistes en Irak et en Syrie. "Nous pensons qu'il n'existe pas de lien direct, mais il y a sans doute des sympathisants qui cherchent à prendre le train en marche pour récolter un soutien plus large", dit Ramon Zagla, porte-parole de l'armée. "Pour nous, c'est une manière de gagner en réputation, parce qu'actuellement, Abou Sayyaf est sur le déclin." (Nicolas Delame pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.