1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Autoroutes : les péages qui augmentent le plus
Le Parisien01/02/2019 à 06:30

Autoroutes : les péages qui augmentent le plus

Les concessionnaires d'autoroutes sont-ils trop gourmands ? Entre 2011 et 2018, selon les calculs de la cellule data de notre rédaction, réalisés à partir des données communiquées par l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa), les prix des péages ont augmenté de 9,5 % tandis que l'inflation, selon l'Insee, s'établissait à 8,49 %. Une hausse générale qui peut donc paraître modeste... sauf à regarder comment elle se répartit.Sur la plupart des trajets, les augmentations s'échelonnent entre + 6 % et + 15 %. Mais sur certains tronçons, les tarifs des péages ont explosé. C'est notamment le cas sur les autoroutes qui relient Rouen (Seine-Maritime) à Tours (Indre-et-Loire) qui enregistre + 34,06 % entre 2011 et 2018, soit une hausse de 9,40 €; Angers (Maine-et-Loire) - Rouen (+ 33,69 %) soit + 9,50 €, ou encore Chambéry (Savoie) - Genève (Suisse) (+ 24,27 %). Interrogée, l'Asfa assume et renvoie aux contrats signés avec l'Etat et notamment à leurs dates. LIRE AUSSI > Calculez l'évolution du prix de vos trajets avec notre simulateur Dans le monde complexe des concessions d'autoroute, deux modèles cohabitent : l'avant et l'après 2000. « Avant cette date, une nouvelle autoroute était adossée à la concession la plus proche, déjà existante, rappelle l'Afsa. Les anciennes autoroutes finançaient les plus récentes. Après 2000, l'Europe impose plus de concurrence, et a exigé que l'Etat lance des appels d'offres pour construire et entretenir les nouvelles autoroutes. »Conséquence, la formule tarifaire qui calcule les hausses annuelles des péages est différente si l'autoroute a été construite avant ou après 2000. Pourquoi ? « C'est un choix politique, résume un autoroutier. Les offres qui ont été retenues par l'Etat sont souvent celles où les subventions publiques pour financer ces autoroutes étaient les plus faibles. Et a contrario, celles où ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • milano12
    31 janvier22:46

    la plus part les français sont des ânes bâtés

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer