1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Australie: l'auteur de l'attaque "terroriste" au couteau était connu des renseignements

AFP10/11/2018 à 07:45

La police évacue des personnes des lieux d'une attaque au couteau à Melbourne, le 9 novembre 2018 ( AFP / WILLIAM WEST )

L'homme d'origine somalienne qui a tué une personne au couteau à Melbourne et en a blessé deux autres avant d'être abattu par la police, était connu des services de renseignement qui considéraient néanmoins qu'il ne représentait pas une menace pour la sécurité nationale, a indiqué samedi un responsable australien chargé du contre-terrorisme.

L'attaque perpétrée vendredi par Hassan Khalif Shire Ali, 30 ans, est considérée par la police australienne comme un acte terroriste, et a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Nous traitons désormais ceci comme un acte terroriste", a déclaré Graham Ashton, le patron de la police de l'Etat de Victoria, dans le sud de l'Australie.

"Même s'il avait des vues radicalisées, l'évaluation avait établi qu'il ne représentait pas une menace pour la sécurité nationale", a dit pour sa part Ian Mccartney, un responsable chargé du contre-terrorisme.

"Savoir comment et quand il est passé de ses vues radicalisées à l'attaque perpétrée hier sera au coeur de l'enquête", a ajouté M. Mccartney.

Le groupe jihadiste EI a revendiqué l'attaque par l'intermédiaire de son agence de propagande Amaq.

"L'auteur de l'opération (...) à Melbourne (...) était un combattant de l'Etat islamique et a mené l'opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition" internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, a indiqué Amaq.

Les enquêteurs avaient déclaré dans un premier temps que l'homme n'avait pas de lien connu avec le terrorisme.

La police a ensuite précisé qu'il était connu des services de sécurité depuis trois ans et qu'il était arrivé enfant en Australie avec sa famille.

Son passeport australien avait été révoqué en 2015 car il était soupçonné de vouloir se rendre en Syrie pour rejoindre l'EI.

Par ailleurs, son frère sera jugé l'année prochaine sous l'accusation d'avoir voulu se procurer une arme à feu pour commettre un acte terroriste.

Lors de l'attaque, le véhicule 4x4 de Hassan Khalif Shire Ali était rempli de bouteilles de gaz, a dit la police. Armé d'un couteau, l'assaillant a tué une personne et en a blessé deux autres avant qu'un policier ne lui tire une balle dans la poitrine.

D'après des témoins, l'homme s'est mis à attaquer des piétons près de son pick-up en flammes qu'il avait conduit dans le centre-ville.

Une personne est morte sur les lieux. Il s'agit de Sisto Malapina, 74 ans, très connu patron d'un restaurant italien de la métropole du sud de l'Australie.

Deux autres personnes étaient soignées pour leurs blessures, a déclaré la police.

L'attaque s'est produite dans le quartier d'affaires de Melbourne, en milieu d'après-midi, alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le week-end.

Sur des vidéos tournées par les témoins, on voit les policiers tenter d'arrêter l'attaquant sans violence pendant au moins une minute tandis que le suspect se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme.

Attaque à Melbourne ( AFP / Gal ROMA )

L'homme de grande taille, revêtu d'une tunique noire, fait des moulinets avec les bras en essayant de porter des coups de couteau près du pick-up en feu.

Deux passants tentent de venir en aide aux policiers, un homme armé d'une chaise de café, tandis qu'un autre, rapidement surnommé "le héros australien" sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l'agresseur avec un caddie de supermarché.

Mais l'attaque se poursuit et au bout d'un moment, un policier fait usage de son arme et tire dans la poitrine du suspect.

- Appel à témoins -

Un corps est allongé sur la chaussée tandis qu'un policier monte la garde après une attaque au couteau le 9 novembre 2018 à Melbourne. ( AFP / WILLIAM WEST )

La police a demandé à la population d'éviter de se rendre dans le secteur, ajoutant cependant qu'elle ne recherchait pas d'autres suspects.

Les enquêteurs ont également dépêché sur les lieux une équipe de démineurs pour sécuriser le quartier et examiner le véhicule en feu.

"Les circonstances exactes doivent encore être déterminées", ont ajouté les enquêteurs en lançant un appel à témoins.

Melbourne est la deuxième plus grande ville d'Australie. C'est une métropole cosmopolite d'environ cinq millions d'habitants réputée pour ses cafés, ses bars et ses restaurants, ainsi que pour son niveau de vie élevé.

L'attaque survient en plein procès d'un homme de 28 ans, James Gargasoulas, qui avait foncé dans la foule à bord de son véhicule dans le même quartier de la ville en 2017, tuant six personnes. Les raisons de cette attaque restent floues.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    10 novembre08:56

    des coups d'épée dans l'eau alimenté par des journalistes. Ils y a des milliers de mort de la faim chaque jour, et tout va bien

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.