Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Augusto Cicaré, l'autodidacte qui fabrique des hélicoptères dans la pampa argentine

Le Parisien27/02/2015 à 18:15

Augusto Cicaré, l'autodidacte qui fabrique des hélicoptères dans la pampa argentine

Augusto Cicaré n'a pas fait de brillantes études d'ingénieur dans une prestigieuse université, mais cet Argentin ingénieux, passionné d'aéronefs, a appris sur le tas et fabrique désormais une vingtaine d'hélicoptères ultra-légers chaque année, dans la pampa argentine.A 18 ans, il a construit son premier hélicoptère en utilisant pour le fuselage l'armature métallique du lit de jeune fille de sa mère. L'engin décolle à peine et ce n'est que trois ans plus tard que le CICARE CH-1 devient le premier hélicoptère de fabrication latino-américaine, en 1958.Augusto Cicaré, 77 ans, deux de ses fils, et une trentaine d'ouvriers et ingénieurs, font tourner l'usine de Saladillo, un bourg agricole à 200 km de Buenos Aires, entouré de champs de soja.Ils exportent vers l'Europe, l'Australie ou le Moyen-Orient.Il a refusé des ponts d'or pour aller travailler dans les plus grands groupes aéronautiques du monde. Pas question pour lui de quitter Saladillo, petite ville de 20.000 habitants, au milieu des plaines fertiles de la pampa.Il a reçu dans son usine la visite d'experts d'Eurocopter, de l'italien Finmeccanica ou des américains Robinson et Sikorsky, intrigués par le génie de l'Argentin.Tout a commencé dans le garage familial, où son père et son oncle réparaient les tracteurs des fermiers des environs."J'ai exaucé le rêve que j'avais depuis l'âge de quatre ans", raconte à l'AFP Augusto Cicaré, fils d'immigrés italiens de Mascheratta Dell'epifania, près de Modène."A 11 ans, j'ai fabriqué mon premier moteur (diesel) pour faire fonctionner le lave-linge de ma mère", dit avec un large sourire le vieil homme de petite taille, cheveux blancs et sourcils noirs.Enfant, il n'aimait pas l'école. Il séchait les cours pour se réfugier dans le garage familial et dévorait la revue Mecanica Popular. A 12 ans, il met un terme à ses études pour se consacrer aux boîtes de vitesse et aux moteurs à quatre temps.Soixante-cinq ans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.