1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

AUDIO. Ukraine : polémique sur un convoi humanitaire russe pour Lougansk

Le Parisien13/08/2014 à 01:02

AUDIO. Ukraine : polémique sur un convoi humanitaire russe pour Lougansk

Une aide humanitaire qui déclenche une polémique diplomatique. La Russie a envoyé un convoi d'aide de 262 camions, selon le décompte officiel, ce mardi vers Lougansk, ville située à la frontière ukrainienne. L'objectif officiel : venir en aide aux populations de l'est ukrainien, avec piégées dans le conflit qui oppose depuis plusieurs mois séparatistes pro-russes et armée loyaliste.

Les camions, qui a priori acheminent plus de 1.800 tonnes d'aliments, de médicaments et de générateurs d'électricité, rejoindraient ensuite  les équipes d'un convoi humanitaire international, sous l'égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).  Problème : la Russie, alliée présumée des séparatistes pro-russes, n'est pas la bienvenue sur le sol ukrainien. Les autorités de Kiev craignent même une manœuvre de Moscou pour faire entrer ses troupes dans l'est du pays.

Mais, après avoir consulté Kiev, les Etats-Unis ont dit être prêts à approuver l'envoi de ce convoi à condition qu'il soit contrôlé à la frontière et que la distribution de l'aide, une fois la frontière franchie, soit confiée comme prévu à la Croix Rouge.

«Cette cargaison pourrait traverser un poste-frontière ukrainien (celui de Chebekino-Pletnevka, au nord de Kharkiv), et être rechargée dans des véhicules du Comité international de la Croix-Rouge, a intimé le chef adjoint de la présidence ukrainienne. Nous n'accepterons pas que l'aide soit accompagnée par le ministère russe des Situations d'urgence ou par des militaires russes».  Pourtant, selon le ministère russe des Affaires étrangères, «la partie russe a respecté les souhaits de la partie ukrainienne en ce qui concerne l'itinéraire du convoi, l'inspection des cargaisons et les autres modalités de mise en œuvre de l'opération».

VIDEO. Un convoi humanitaire russe en route vers l'Ukraine

Le convoi béni par un pope

Très médiatisé par la presse russe, l'acheminement d'aide ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • LeRaleur
    12 août18:23

    La Russie et les pro-russes n'avaient aucun intérêt à perpétrer cette abomination. Les autres OUI.

    Signaler un abus

  • v.sasoon
    12 août15:26

    Le boeing malaysien a bien été abattu par un avion de chasse ukrainien, Tout le monde peut voir les traces d 'impact sur le cockpit du boeing http://www.mondialisation.ca/le-vol-mh-17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien/5395582?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-vol-mh-17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer