Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Au Mali, nouvel attentat suicide et tirs à Gao

Reuters 10/02/2013 à 17:44

TIRS ENTRE SOLDATS MALIENS ET INSURGÉS ISLAMISTES À GAO

par David Lewis

GAO, Mali (Reuters) - Des tirs entre soldats maliens et insurgés islamistes présumés ont éclaté dimanche à Gao au lendemain d'une deuxième tentative d'attentat suicide, soulignant combien la sécurité reste précaire dans le nord du Mali malgré l'intervention française.

La France a dépêché dimanche des soldats et des blindés en renfort dans la plus grande ville du nord du Mali, ancien fief du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe dissident d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Des habitants et un journaliste de Reuters ont entendu en début d'après-midi des tirs d'armes automatiques et plusieurs explosions dans un quartier de la ville.

Selon un habitant, les détonations provenaient de combats entre soldats maliens et insurgés islamistes présumés près d'un commissariat de police.

Cette information n'a pas été immédiatement confirmée par les autorités maliennes ou françaises.

Tard samedi soir, les soldats maliens ont été la cible d'une nouvelle tentative d'attentat suicide, la deuxième en deux jours à Gao.

L'incident s'est produit à un barrage de sécurité à la sortie nord de la ville, sur la route menant à Bourem, là même où un homme circulant à moto s'était fait exploser vendredi, blessant un soldat malien.

"Nos soldats ont été pris sous le feu des islamistes depuis le pont. Au même moment, un autre les a contournés et a sauté par dessus le mur. Il a pu actionner sa ceinture d'explosifs", a raconté le capitaine Sidiki Diarra.

FRAPPES AÉRIENNES

Une source militaire malienne avait auparavant déclaré que les soldats avaient tiré sur le kamikaze quand ils l'avaient vu approcher et que celui-ci avait explosé sans faire d'autre victime.

Un soldat malien a été légèrement blessé, a dit de son côté le capitaine Diarra, précisant que l'assaillant était "un Arabe barbu".

Les démineurs français ont par la suite fait exploser trois objets piégés retrouvés dans le secteur.

Ces attentats, ou tentatives d'attentats sans précédent au Mali depuis le début de l'intervention française le 11 janvier, font craindre que les islamistes qui tenaient jusqu'alors le nord du pays recourent à des techniques de guérilla.

Depuis que la région de Gao a été reprise le 26 janvier, deux mines y ont également coûté la vie à plusieurs militaires maliens.

Les officiers français et maliens soulignent que de petits groupes de djihadistes se cachent encore dans le désert, d'où ils menacent de frapper les villes reconquises.

Selon le capitaine Diarra, des frappes aériennes françaises ont permis de détruire trois véhicules appartenant aux insurgés samedi soir, sur la vingtaine qui a été repérée.

"Nous sommes dans une zone dangereuse. L'ennemi emploie des tactiques asymétriques. On ne peut pas être partout à la fois", constate un officier français.

Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.