1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Au jeu des primaires, Sarkozy et Montebourg en embuscade
Le Point26/09/2016 à 14:03

Nicolas Sarkozy continue d'espérer, lui que les sondages placent depuis longtemps bon deuxième. L'ancien président grignote encore du terrain sur le favori Alain Juppé dans la dernière enquête électorale menée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et Le Monde auprès de 18 659 personnes. Espoir similaire pour Arnaud Montebourg dans le cas d'une primaire de la gauche : face à François Hollande ou face à Manuel Valls, il pourrait bien remporter le second tour.

À un peu plus d'un mois de la primaire de la droite, l'ancien président de la République recueille 33 % des intentions de vote au premier tour. Soit une progression de 3 points depuis la dernière enquête de juin. Si le maire de Bordeaux reste en tête, il perd un point et se retrouve désormais à 37 %. Depuis mars dernier, l'écart entre les deux ne cesse de se resserrer : 16 points en mars, 14 en mai, 8 en juin et aujourd'hui 4 points. Seule ombre au tableau dans la marche de Nicolas Sarkozy : le second tour où Alain Juppé ressort nettement en tête avec 56 % des intentions de vote contre 44 pour son concurrent. Le favori des sondages pourrait bien profiter des reports d'intentions de vote des autres candidats en sa faveur. Chez les poursuivants, Bruno Le Maire perd du terrain et se retrouve à 13 %, soit 20 points derrière Nicolas Sarkozy.

Montebourg vainqueur à gauche ?

À gauche, François Hollande est loin d'avoir un...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    26 septembre17:31

    Franchement il y a des choses qui me semblent hallucinantes, pourquoi se présenter à une élection quand on sait que tout espoir est perdu, faire deuxième....ça sert à quoi. C'est valable pour la D comme pour la G, ils espèrent quoi ? un miracle......

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer