1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Au bord des larmes, Juppé quitte Bordeaux : «C'est un crève-cœur»
Le Parisien14/02/2019 à 12:07

Au bord des larmes, Juppé quitte Bordeaux : «C'est un crève-cœur»

Alain Juppé n'a pu cacher sa vive émotion. En confirmant ce jeudi matin sa prochaine démission de la mairie de Bordeaux pour rejoindre le Conseil constitutionnel, l'ancien Premier ministre a expliqué que ce départ était « un crève-cœur » pour lui et il a profité de son discours pour dénoncer le climat actuel.L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac a commencé par confier qu'il ne s'attendait pas à cette proposition et qu'il avait pris sa décision « en 24 heures ». « C'est un honneur », selon lui, de rejoindre les Sages.« J'avais pris ma décision de ne pas me représenter à la mairie », a ajouté Alain Juppé précisant qu'il comptait initialement l'annoncer après les élections européennes fin mai. Par volonté de « ne pas faire le mandat de trop ». LIRE AUSSI > Alain Juppé et Bordeaux : 25 ans d'histoire en pointilléC'est Richard Ferrand, le président de l'Assemblée national, qui lui a proposé de rejoindre le Conseil constitutionnel et a donc précipité le départ de cette ville où il a été élu pour la première fois maire en 1995. « Nous sommes en quelque sorte un vieux couple », a-t-il lancé. « C'est un arrachement que de me séparer de qui j'ai tant aimé ». Au bord des larmes, Alain Juppé a eu du mal à poursuivre son discours et a demandé au personnel de la mairie présent en nombre de le soutenir. « Aidez-moi », a-t-il souri. De longs applaudissements lui ont répondu. L'émotion d'Alain Juppé qui quitte la mairie de Bordeaux pic.twitter.com/OBy7ZF6l7U-- BFMTV (@BFMTV) February 14, 2019Mais surtout, Alain Juppé a souligné qu'une « raison plus personnelle » l'avait poussé à accepter sa nomination chez les Sages. « L'envie m'a quitté », a-t-il justifié. Car, selon lui, l'« esprit public est devenu délétère ». Il a notamment dénoncé les « violences verbales et physiques » qui ciblent actuellement les élus. « Cette stigmatisation des élus me ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    14 février12:20

    «C'est un crève-cœur» ah parce qu'il est obligé de partir ! Quel est le vilain qui le force à quitter sa ville de Bordeaux ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer