Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Attentats: le risque terroriste "peut-être collectivement mis derrière nous", estime Darmanin
AFP27/09/2020 à 13:00

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'adresse à la presse lors de la visite de la visite d'une synagogue à Boulogne-Billancourt pour la fête juive de Yom Kippour, le 27 septembre 2020 dans les Hauts-de-Seine ( POOL / Bertrand GUAY )

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'adresse à la presse lors de la visite de la visite d'une synagogue à Boulogne-Billancourt pour la fête juive de Yom Kippour, le 27 septembre 2020 dans les Hauts-de-Seine ( POOL / Bertrand GUAY )

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a estimé dimanche que les Français et leurs dirigeants avaient "peut-être (...) collectivement" mis derrière eux la réalité du "terrorisme islamique", deux jours après l'attaque au hachoir à Paris.

"Le ministre de l'Intérieur est là pour rappeler la réalité aux Français. Nous sommes dans une situation extrêmement critique, nous sommes en guerre contre le terrorisme islamique et peut-être que nous l'avons collectivement un peu mis derrière nous", a-t-il déclaré lors d'un point de presse à l'occasion d'une visite de synagogue à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour la fête juive de Yom Kippour.

Son entourage a précisé en fin de matinée que le "nous" du ministre se référait au "pays" qui dans son ensemble "avait peut-être estimé que la menace était moins forte grâce notamment à l'action des services de l'Etat". 

Deux jours après l'attaque au hachoir qui a fait deux blessés graves devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, M. Darmanin a rappelé que "32 attentats" avaient été déjoués depuis trois ans. "C'est à peu près un par mois", a-t-il insisté.

"J'ai demandé au préfet de police de Paris de renforcer la sécurisation d'un nombre de sites, y compris de sites qui peuvent être symboliques", comme les anciens locaux du journal satirique, a-t-il dit.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin parle avec des soldats lors de la visite d'une synagogue à Boulogne-Billancourt, le 27 septembre 2020, près de Paris ( POOL / Bertrand GUAY )

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin parle avec des soldats lors de la visite d'une synagogue à Boulogne-Billancourt, le 27 septembre 2020, près de Paris ( POOL / Bertrand GUAY )

"Les juifs sont particulièrement la cible des attentats islamistes", a-t-il ajouté, parlant de "774 points" (écoles, synagogues) qui sont protégés" et plus de 7.000 policiers et militaires mobilisés ce dimanche pour Yom Kippour.

mep-mdh/pga/tes

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    27 septembre11:06

    ah il est un des acteurs de la prolifération islamiste à moitié musulmant et donne le droit a la construction de plusieurs mosquer dans sa ville Tourcoing Moussa DARMAMIN

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer