1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Attentats : le coup de gueule qui décoiffe d'un humoriste ivoirien

Le Point24/03/2016 à 15:11

Le message vidéo de l'humoriste ivoirien Florent Amany, qui se fait appeler Observateur sur les réseaux sociaux, comptablise aujourd'hui sur Facebook plus de 3 millions de vues.

« Écoutez, messieurs les terroristes, je crois qu'on va commencer à s'habituer à vous ! » Après ceux de Charline Vanhoenacker et de Gui-Home, le message vidéo de l'humoriste ivoirien Florent Amany, qui se fait appeler « Observateur » sur les réseaux sociaux, comptabilise déjà sur Facebook plus de 3 millions de vues, et plus de 18 000 commentaires. Postée le jour de l'attentat de Bruxelles, la vidéo sonne comme une véritable contre-attaque verbale, très drôle et cinglante, non seulement contre le commando terroriste responsable d'au moins 31 morts dans la capitale belge, mais aussi contre le terrorisme international en général: « Ici, en Côte d'Ivoire, vous nous avez tapés. Au début, on avait peur. [...] On a fait deux jours de deuil. On a mis des photos de profil, on a mis des doigts d'honneur. Et puis, après, on s'en est remis », explique Florent Amany, faisant référence à l'attaque terroriste qui a frappé la ville de Grand-Bassam (est d'Abidjan), faisant 19 morts et 33 blessés le 13 mars dernier. « Vous frappez au Nord ? On va vivre au Sud. Vous frappez au Sud ? On va vivre au Nord. Vous frappez tout le monde ? On fait nos deuils. On enterre nos morts. Et on continue de vivre », ajoute-t-il.

Ultime pied de nez aux terroristes de tout poil, l'humoriste revêt aussi les habits de sociologue et analyse les motifs d'action des assassins : « Cette bande de voyous, qui n'arrive même à draguer...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer