Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Attentats de l'EI à Kobani, les Kurdes accusent Ankara

Reuters29/11/2014 à 18:46

(Actualisé avec commentaires du parti pro-kurde HDP, précisions) ISTANBUL/BEYROUTH, 29 novembre (Reuters) - Le principal parti politique kurde de Turquie a accusé samedi le gouvernement d'Ankara de fermer les yeux sur la présence de combattants de l'Etat islamique sur son sol après une attaque menée par des kamikazes contre la ville syrienne de Kobani, située à la frontière turque. Un des kamikazes a utilisé une voiture qui venait apparemment de Turquie. Quatre djihadistes de l'Etat islamique (EI) se sont fait exploser samedi à Kobani, provoquant des affrontements dans toute la ville qui ont fait 30 morts, rapporte l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH). Les peshmergas kurdes résistent depuis plus de deux mois à l'offensive des djihadistes de l'EI contre cette localité stratégique, connue sous le nom d'Aïn al Arab en arabe, sans qu'aucun des deux camps ne parvienne à l'emporter, malgré les frappes aériennes menée par la coalition internationale organisée par les Etats-Unis. Selon l'OSDH, un premier kamikaze a actionné à l'aube une voiture piégée au point de passage de Mursitpinar. La voiture venait de Turquie. Un second kamikaze a déclenché son gilet d'explosifs un peu plus tard dans la même zone. Deux autres attentats suicide ont touché l'extrémité sud de Kobani, indique l'OSDH. "SCANDALE" Selon Idris Nassan, un responsable kurde de Kobani, les tireurs embusqués de l'EI se cachent dans les silos à grains du côté turc de la frontière et, de là, tirent sur la ville. Le parti pro-kurde HDP (Parti démocratique populaire) dit la même chose. Il décrit la présence des djihadistes dans ce secteur où patrouillent les forces de sécurité turques comme un "scandale". "Comme nous le disons depuis des mois, ceci prouve une fois encore que l'Etat islamique est soutenu (de l'intérieur de la Turquie)", déclare le HDP dans un communiqué. La Turquie dément fermement soutenir l'EI, en faisant valoir que l'organisation est aussi une menace pour sa propre sécurité. Ankara a toutefois refusé d'être en première position dans la coalition internationale contre l'EI, craignant que cela ne renforce l'armée du président syrien Bachar al Assad ou les milices kurdes, deux groupes considérés par le pouvoir turc comme une menace. Cette position a provoqué la colère des Kurdes qui ont manifesté en masse au mois d'octobre. Quarante personnes ont été tuées. Selon l'OSDH, dans les combats de samedi, les combattants de l'EI ont tiré au moins 100 obus et sont en train d'apporter des chars. Deux frappes aériennes ont visé des positions de l'EI à l'est, précise encore l'OSDH. Sur les trente combattants qui sont morts, 21 étaient des djihadistes de l'EI, dont les quatre kamikazes, et neuf appartenaient aux forces kurdes, précise l'OSDH. (Alexander Dziadosz et Dasha Afanasieva; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.