Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Attentat à Bamako : la France et le Mali coopèrent pour renforcer la sécurité

Le Parisien09/03/2015 à 13:14

Attentat à Bamako : la France et le Mali coopèrent pour renforcer la sécurité

Depuis 2012, Bamako restait préservé de l'insurrection islamiste au nord de l'immense territoire malien. C'est désormais fini. Après la fusillade qui a fait cinq morts dont un Français, au club La Terrasse, les réactions pour dénoncer cette attaque et les appels à la prudence se multiplient. Samedi soir, le mouvement islamiste Al-Murabitoune (dirigé par Mokhtar Belmokhtar) aurait revendiqué, dans une vidéo reçue au sein de la rédaction d'Alakhbar, l'attentat survenu dans la capitale malienne.

François Hollande offre «l'aide de la France» au président malien. Le président de la République dénonce avec «la plus grande force le lâche attentat». Il a promis à son homologue malien, Mali Ibrahim Boubakar Keïta, avec lequel il s'est entretenu, le «soutien total de la France dans la lutte contre le terrorisme». Les deux dirigeants ont convenu de «mesures communes pour renforcer la sécurité au Mali» et «examiné les modalités de la coopération sur l'enquête en cours», a indiqué dans l'après-midi l'Elysée dans un communiqué. Par ailleurs, l'ambassade de France, «a constitué une cellule de crise, averti les Français dès cette nuit et renforcé la sécurité de nos implantations en liaison avec les autorités maliennes».

Le gouvernement malien ne se laissera «pas intimider». L'attaque, qualifiée de «terroriste» par le gouvernement malien, n'a pas été revendiquée, mais le pouvoir malien affirme qu'il ne se laissera «pas intimider par ceux qui n'ont d'autres desseins que de faire éloigner les perspectives de la paix». «Les Maliens doivent comprendre qu'il n'y a rien au-dessus de la paix», a déclaré le Premier ministre Modibo Keïta à l'issue d'un Conseil de défense présidé par le chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta.

«Nous ne céderons jamais», assure Manuel Valls. Le Premier ministre a assuré le président malien de son soutien. Dans un tweet signé de ses initiales, signe, en principe, qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.