1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Attaques en Arabie saoudite : les prix à la pompe, l'angoisse du gouvernement
Le Parisien18/09/2019 à 08:54

Attaques en Arabie saoudite : les prix à la pompe, l'angoisse du gouvernement

La hausse du prix des carburants pourrait-elle être l'étincelle qui déclenche une nouvelle crise des Gilets Jaunes ? Le gouvernement scrute en tout cas l'évolution des prix du baril -- mais surtout à la pompe -- avec anxiété. Car depuis les attaques de sites pétroliers en Arabie saoudite, samedi dernier, les tensions géopolitiques se sont exacerbées.Lundi, le cours du Brent de la mer du Nord, référence sur le marché mondial, a bondi de plus de 14,6 %. Et même s'il avait reperdu 5 % ce mardi après-midi (NDLR : vers 17 h 30), les prix à la pompe -- stables pour l'instant -- pourraient être impactés... Selon les professionnels du secteur, une hausse de 4 à 5 centimes d'euros par litre est prévisible dans les jours qui viennent. VIDEO. Attaques en Arabie saoudite : pourquoi les prix à la pompe vont augmenter A Bercy, on sait bien que c'est justement dans les stations-service que pourrait se jouer la paix sociale dans les semaines qui viennent. « La taxe carbone a été l'élément déclencheur de la crise des Gilets Jaunes, reconnaît Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des comptes publics. Cet impôt avait été mis en place pour de bonnes raisons -- écologiques -- mais le ras-le-bol fiscal des Français a été plus important. »«La taxe carbone ne sera évidemment pas reconduite dans le Budget 2020»Promis juré, il est hors de question de remettre de l'huile sur le feu. Gérald Darmanin le martèle : « La taxe carbone a été abandonnée dans le Budget 2019. Elle ne sera évidemment pas reconduite dans le Budget 2020. »Mais une flambée des prix du baril risque malgré tout de peser sur le portefeuille des Français. Alors, dernière soupape pour le gouvernement, l'exécutif pourrait décider de rendre « flottante » -- c'est-à-dire de moduler à la baisse -- la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, ex-TIPP) qui alourdit fortement le prix du carburant à la ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • smartel8
    18 septembre08:39

    Le baril de brut était à 140 dollars il y a qq années avec des prix à la pompe de 1,50..1,60 €. Et des taxes inférieures à maintenant Si le baril repasse à 120 dollars ? ( ~ 60 d. il y a 10 jours ....) Avec les taxes actuelles ...nous pouvons dépasser les 2 € le litre Même un gamin de CM2 peux faire le calcul Les taxes en FRANCE .... ~ 64% du prix à la pompe

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer