Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Athlétisme-L'Ama recommande la suspension de la Russie

Reuters09/11/2015 à 17:20

(Détails, réactions) par Mitch Phillips LONDRES, 9 novembre (Reuters) - L'Agence mondiale antidopage (Ama) a recommandé lundi la suspension de la Fédération russe d'athlétisme qu'elle accuse d'avoir contourné les règles en matière de dopage. Une commission indépendante de l'Ama a identifié ce qu'elle a qualifié de défaillances systémiques au sein de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) et de la fédération russe qui ont "empêché ou réduit la portée d'un programme antidopage efficace". Mise à exécution, une suspension de la fédération russe serait spectaculaire, la Russie étant l'une des nations les plus médaillées en athlétisme. Elle est arrivée deuxième derrière les Etats-Unis lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, avec 17 médailles dont huit médailles d'or. Cette hypothèse a cependant été rejetée par l'actuel dirigeant de la Fédération russe d'athlétisme qui a souligné qu'il ne s'agissait que d'une recommandation de la part de l'Ama. Seule l'IAAF a ce pouvoir, a déclaré Vadim Zelitchenok. Le président de l'IAAF, le Britannique Sebastian Coe, a dit lundi que l'organisation consulterait les membres de son conseil pour évoquer cette question. Le rapport de l'Ama survient après la publication d'articles de presse faisant état de chantage et d'extorsions de fonds visant des sportifs. Selon le site français Mediapart, des responsables de la Fédération internationale d'athlétisme ont essayé de soutirer de l'argent à des sportifs de premier plan, parmi lesquels une championne olympique turque, en échange de leur silence sur le fait qu'ils avaient échoué à des test antidopage. Ce scandale est susceptible d'éclipser par son ampleur les pratiques de corruption révélées au sein de la Fédération internationale de football (Fifa). "MODIFICATIONS SIGNIFICATIVES" DES RÉSULTATS Si les pratiques douteuses dont on a récemment accusé certains responsables de la Fifa ne semblent pas avoir affecté la sincérité des résultats, les accusations portées contre des responsables de l'IAAF et de la Fédération russe ont une échelle bien différente. "Nous avons potentiellement affaire à un groupe d'hommes qui se sont mis de grosses sommes d'argent dans les poches en pratiquant l'extorsion ou en réclamant des pots-de-vin, mais qui ont aussi provoqué des modifications significatives aux résultats réels et aux classements des compétitions internationales", a déclaré un des coauteurs du rapport, Richard McLaren, un professeur de droit canadien. L'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme, le Sénégalais Lamine Diack, et son conseiller juridique Habib Cissé ont été mis en examen la semaine dernière à Paris dans une affaire de corruption. ID:nL8N12Z2KS L'organisation internationale de police Interpol a annoncé lundi qu'elle allait coordonner l'enquête mondiale sur une affaire de corruption présumée liée au dopage et pilotée par la France. ID:nL8N1343HN Lundi, le comité d'éthique du Comité international olympique (CIO) a recommandé la suspension à titre conservatoire de Lamine Diack de sa fonction de membre honoraire du CIO. (Brian Homewood à Genève, avec Karolos Grohmann,; Nicolas Delame pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.