Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Athènes entretient la polémique sur le dossier russo-ukrainien

Reuters29/01/2015 à 16:12

ATHENES, 29 janvier (Reuters) - Le nouveau chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, a alimenté jeudi la controverse qui l'oppose à ses homologues européens sur la question de nouvelles sanctions contre la Russie, notant qu'Athènes ne céderait pas à aucune forme de chantage. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se sont réunis en urgence ce jeudi à Bruxelles pour évaluer la situation face l'aggravation des combats dans l'est de l'Ukraine. Le gouvernement d'Alexis Tsipras, formé mardi, n'a pas apprécié qu'un projet de déclaration commune sur l'Ukraine ait été rendu public sans son consentement et l'a fait savoir. (voir ID:nL6N0V750F ) Dans une déclaration diffusée juste avant la réunion de Bruxelles, Nikos Kotzias affirme jeudi que certains partenaires européens d'Athènes ont tenté de placer le nouveau pouvoir issu des élections de dimanche devant un fait accompli, suggérant une forme de chantage lié au poids de la dette de la Grèce et à sa volonté de la renégocier. "Quiconque pense qu'en raison de sa dette, la Grèce va renoncer à sa souveraineté et à une participation active dans le processus européen de décision politique commet une erreur", poursuit-il. A son arrivée à Bruxelles, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a estimé que la nouvelle ligne diplomatique de la Grèce ne facilitait pas le débat sur la Russie et l'Ukraine. "Nous verrons dans le courant de la journée comment la discussion évolue. Ce n'est un secret pour personne que la nouvelle position du gouvernement grec n'a pas rendu le débat d'aujourd'hui plus facile", a-t-il dit. "Je ne peux pas donner de prévision sur le point d'arrivée de nos discussions", a poursuivi Steinmeier. D'après le projet de déclaration diffusée mercredi, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne devraient prolonger jusqu'à la fin de l'année les sanctions imposées en mars à des dizaines de personnalités russes et ukrainiennes en riposte à l'annexion de la Crimée, élargir la liste des personnalités visées et demander à la Commission de préparer de nouvelles mesures en réaction à l'intensification des combats dans l'est de l'Ukraine. (voir ID:nL6N0V72NA ) (George Georgiopoulos avec Philip Blenkinsop à Bruxelles; Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.