Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance : la Macif en passe de racheter Aviva France pour 3,2 milliards d'euros
Boursorama avec Media Services23/02/2021 à 11:38

La candidature du groupe Aéma, maison-mère de la Macif, a toujours eu la préférence des organisations syndicales face à trois autres projets.

(Photo d'illustration) ( AFP / LOIC VENANCE )

(Photo d'illustration) ( AFP / LOIC VENANCE )

Le groupe Aéma, né en 2021 du rapprochement des assureurs mutualistes Macif et Aésio, va entrer en négociations exclusives avec l'assureur britannique Aviva pour lui racheter sa branche française. 

"Aéma Groupe a manifesté son intérêt pour le rachat d'Aviva France et a déposé une offre ferme au travers de son affiliée Macif", indique un communiqué du groupe publié mardi 23 février. "Après plusieurs semaines de travaux communs, les deux groupes ont décidé d'entrer en négociations exclusives", précise Aéma, au lendemain de la date butoir pour présenter une offre de reprise pour un montant de 3,2 milliards d'euros.

"Un acteur de référence" avec un chiffre de 16 milliards d'euros

 Ce projet de rachat s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'Aéma qui souhaite "devenir un acteur de référence du marché de l'assurance en France". Aviva France est un acteur généraliste de l'assurance qui jouit "de positions fortes en épargne retraite, sur les marchés de l'assurance dommages, de la prévoyance, de l'assurance santé, de la gestion d'actifs ainsi que sur l'assurance des professionnels", souligne Aéma pour justifier ce rachat.

L'opération, qui sera financée avec des fonds propres et à travers une "levée de dette", donnerait naissance à "l'un des cinq premiers groupes d'assurance en France", avec un chiffre d'affaires à 16 milliards d'euros.

Dans son dernier baromètre sur le secteur de l'assurance, le cabinet Facts and Figures avait estimé qu'un rachat d'Aviva France par Aéma ferait du groupe le numéro deux du marché en santé individuel dans l'Hexagone, le numéro trois en prévoyance individuelle et le numéro quatre en dommages de particulier.

En France, Aviva distribue une vaste gamme de produits d'assurance. En assurance vie, l'assureur est notamment le partenaire de l'Association française d'épargne et de retraite (Afer), première fédération d'épargnants dans le pays.

En 2019, Aviva France a réalisé un bénéfice net de 335 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 7,8 milliards d'euros. Cette entité qui compte 4.200 collaborateurs, s'appuie également sur un réseau de distribution composé de près d'un millier d'agents et d'autant de courtiers partenaires.

La préférence des syndicats

Le choix d'Aéma devrait satisfaire l'intersyndicale d'Aviva France qui avait, le mois dernier, apporté son "entier soutien" à l'offre d'Aéma et partagé son inquiétude à l'égard des autres projets.

Un consortium formé par l'assureur allemand Allianz et l'assureur vie installé aux Bermudes Athora Holding, filiale du fonds d'investissement américain Apollo; le fonds d'investissement français Eurazeo; ainsi que l'italien Generali avaient également fait part de leur intérêt.

Aviva avait indiqué début août vouloir se concentrer sur ses activités au Royaume-Uni, en Irlande et au Canada, en dévoilant des résultats plombés par la pandémie et en suggérant un désengagement de marchés à l'international. En ce qui concerne ses activités dans les autres pays où il est présent, "quand nous ne pourrons pas respecter notre stratégie, nous prendrons des actions décisives et nous retirerons des capitaux", avait alors prévenu la directrice générale du groupe Amanda Blanc.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer