1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance-chômage : un bonus-malus pour limiter les contrats courts
Le Parisien12/06/2019 à 22:17

Assurance-chômage : un bonus-malus pour limiter les contrats courts

« Nous créerons un bonus-malus sur l'assurance-chômage ». C'était l'engagement du candidat Macron pendant la campagne de 2017, répété à plusieurs reprises par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Après des mois et des mois de tergiversations, l'exécutif a donc tranché. La promesse sera tenue... mais a minima.La mise en place d'un bonus-malus pour lutter contre l'abus des contrats courts s'appliquera « dans les 5 à 10 secteurs » d'activité utilisant le plus de contrats courts, a annoncé mercredi le Premier ministre Édouard Philippe lors de sa déclaration de politique générale. La réforme sera annoncée dans le détail le 18 juin et, mise en œuvre par décret, elle inclura aussi « une dégressivité de l'indemnisation sur les salariés qui perçoivent les salaires les plus élevés ». LIRE AUSSI > Les 10 annonces à retenir du discours d'Edouard PhilippeUn chiffre : en 2017, sur 100 embauches réalisées au cours de l'année, 86 l'ont été en contrats à durée déterminée (CDD). Et ces contrats sont de plus en plus courts. 83 % des CDD signés sont inférieurs à un mois. Comment inciter les entreprises à changer leurs fâcheuses habitudes ? En jouant sur le niveau de cotisations d'assurance chômage pour toutes les entreprises, avec une baisse des cotisations pour les plus vertueuses et une hausse pour les mauvais élèves.Insuffisant, jugent les syndicatsAutre scénario, faire payer celles qui abusent selon un système pollueur-payeur (pourcentage, durée de CDD à déterminer...). C'est cette deuxième option qui a été retenue par le gouvernement mais en limitant le champ à quelques secteurs d'activité. Entre 5 et 10. « Dans les autres secteurs, nous prendrons une mesure transversale pour décourager le recours aux CDD d'usage », a indiqué le Premier ministre. Ces contrats sont parfois utilisés en dehors des secteurs pour lesquels ils sont autorisés.Insuffisant, jugent les syndicats ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kram123
    13 juin06:00

    Vous faites n'importe quoi et nous préparons notre départ de l'hôtel france

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer