Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assange invite Obama à arrêter la "chasse aux sorcières"

Reuters20/08/2012 à 10:20

POUR JULIAN ASSANGE, LES ÉTATS-UNIS MENACENT LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

LONDRES (Reuters) - Julian Assange a exhorté dimanche à Londres le président américain à lever "la chasse aux sorcières" à l'encontre de WikiLeaks, tandis que le gouvernement équatorien pourrait demander l'arbitrage de la Cour internationale de justice (CIJ).

L'ancien "hacker" australien, menacé d'arrestation sur le sol britannique à la suite d'une demande d'extradition de la justice suédoise, s'est livré à un réquisitoire en règle contre les Etats-Unis qu'il a accusés de menacer la liberté de la presse dans le monde.

"Je demande au président Obama de prendre la bonne décision : les États-Unis doivent renoncer à la chasse aux sorcières lancée contre WikiLeaks", a-t-il déclaré.

Julian Assange a également remercié le président équatorien Rafael Correa pour "le courage dont il a fait preuve (...) en (lui) garantissant l'asile politique", ainsi que les gouvernements et les peuples d'Amérique latine qui l'ont soutenu et ont "défendu" le droit d'asile.

Le cofondateur de WikiLeaks s'exprimait depuis un balcon de l'ambassade d'Equateur, dans le quartier huppé de Knightsbridge, où il a trouvé refuge depuis le 19 juin, pour éviter d'être interpellé par la police britannique.

Réunis pendant ce temps en urgence en Equateur, les ministres des Affaires étrangères de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) ont réaffirmé leur soutien à Rafael Correa.

Ils ont souligné au cours de cette réunion à Guayaquil que chaque pays disposait du droit souverain d'accorder l'asile politique et que les missions diplomatiques devaient être protégées, condamnant la "menace d'user de la force" faite par la Grande-Bretagne.

Le ministre des Affaires étrangères équatorien Ricardo Patino a annoncé par ailleurs que son gouvernement envisageait de demander l'arbitrage de la Cour internationale de Justice, basée à La Haye, pour statuer sur le cas Assange.

Il a déclaré que l'Equateur avait le devoir de protéger le fondateur de WikiLeaks, tout en indiquant qu'il restait encore de la marge pour des discussions.

"Si les négociations avec la Grande-Bretagne, la Suède ou les Etats-Unis pouvaient conduire à un communiqué écrit et clair garantissant la vie et la sécurité de M. Assange, il deviendrait possible pour lui de se rendre en Suède pour son procès", a déclaré Patino à des journalistes après la rencontre de l'Unasur.

Alessandra Prentice et Guy Faulconbridge, Agathe Machecourt et Hélène Duvigneau pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.