1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Asile et immigration : un projet de loi qui fait des vagues

Le Point21/02/2018 à 08:50

A young migrant poses with a poster reading 'Please please help us we are children' at the "Jungle" migrant camp in Calais, northern France, on October 26, 2016, during a massive operation to clear the squalid settlement where 6,000-8,000 people have been living in dire conditions. Workers ramped up demolition of France's notorious Calais "Jungle" on October 26, 2016 after fierce blazes cut through a swathe of the camp overnight, sending migrants fleeing for safety. Wearing hardhats and orange overalls in the morning fog, a team of around 15 workers resumed tearing down tents and makeshift shelters at the camp that has become a symbol of Europe's migrant crisis. / AFP PHOTO / François NASCIMBENI

Gérard Collomb présente ce mercredi en conseil des ministres son projet de loi sur l'asile et l'immigration. Le texte, construit dans une logique de fermeté, est très critiqué par les associations et fait des vagues jusque dans la majorité. Il est pourtant défendu par le ministre de l'Intérieur comme un texte « équilibré ». Le « projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif » vise notamment à réduire les délais d'instruction de la demande d'asile et à faciliter la reconduite à la frontière pour les déboutés. Il lance quelques pistes sur le séjour des personnes admises sur le territoire.

Ce texte « s'inscrit dans le cadre plus large de notre politique d'immigration et d'asile », qui « repose sur deux principes, humanité et efficacité », a affirmé lundi Édouard Philippe. Pour mettre l'accent sur le côté « humaniste », le Premier ministre a reçu en grande pompe ce jour-là un rapport sur l'intégration des étrangers aux mesures ambitieuses, dont il a promis que « les grands axes » seraient repris par le gouvernement.

Des délais intenables, selon les professionnels

Mais c'est surtout la « fermeté » affichée dans le projet de loi qui a focalisé l'attention ces dernières semaines. L'une des mesures phares, visant à faciliter les expulsions, est le doublement de la durée maximale de rétention à quatre-vingt-dix jours (voire cent trente-cinq en...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • remymar3
    21 février09:40

    Il était temps de faire preuve de pragmatisme... tout le monde retrouvera à part les profiteurs tricheurs et pleureuses subventionnées patentées

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer