1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Asile et immigration : le texte a du mal à passer à l'Assemblée

Le Parisien17/04/2018 à 07:03

Asile et immigration : le texte a du mal à passer à l'Assemblée

Non, ils ne sont pas seulement de bons soldats bien ordonnés. Les députés LREM, régulièrement comparés à des plantes vertes par l'opposition, ont eu l'occasion lundi soir de montrer qu'ils n'approuvaient pas en bloc tout ce que le président Macron leur prescrivait. Assuré d'une majorité assez large, ce dernier devra cette fois compter avec les doutes de son propre camp, tandis qu'il espère faire voter rapidement sa loi asile et immigration à l'Assemblée.A l'ouverture des débats en première lecture, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a en effet évoqué la « crise migratoire » en Europe et mis en avant la saturation en France des hébergements d'urgence, plaidant l'« urgence à réagir face à une situation qui se dégrade d'année en année ». Or, dès l'examen du texte en commission, les discussions ont été agitées. Ce qui a valu à la vingtaine de contestataires LREM un rappel à l'ordre du président de groupe, Richard Ferrand.Record d'amendements pour les députés LREMLe député Jean-Michel Clément (ex-PS) prévoit même de voter contre un texte à « la logique répressive », Martine Wonner n'excluant pas de faire de même, tandis que Matthieu Orphelin pense s'abstenir. Tout comme Stella Dupont, qui avait pourtant publié un communiqué d'apaisement juste avant la séance, où elle expliquait vouloir continuer à améliorer le texte. Face aux enjeux de l'intégration, je resterai mobilisée pour que ce concept devienne réalité. Ce sujet ne sera pas clos à l'issue des débats à l'@AssembleeNat. Je souhaite continuer à m'y investir pleinement pour le faire avancer ! #DirectAN #PJLAsileImmigration pic.twitter.com/NJw5nBrapx— Stella DUPONT (@stelladupont) April 16, 2018Les responsables LREM rejettent tout parallèle avec les frondeurs socialistes du précédent quinquennat. Reste que plus d'un millier d'amendements sont au menu jusqu'à la fin de la semaine, dont 200 déposés par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer