1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Arnaud Montebourg plaide pour une dépréciation de 10% de l'euro
Reuters29/10/2013 à 13:38

ARNAUD MONTEBOURG PRÔNE UNE DÉPRÉCIATION DE L'EURO FACE AU DOLLAR

PARIS (Reuters) - Le ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a plaidé mardi pour une dépréciation de 10% de l'euro par rapport au dollar, accusant la Banque centrale européenne de mener une politique monétaire trop stricte.

"Dix pour cent, c'est 13 centimes, ce n'est pas la mer à boire et ce n'est pas une dévaluation, c'est le taux de change à l'équilibre par rapport à ce qu'est la réalité de la zone euro", a-t-il dit lors d'un débat avec des dirigeants de la principale organisation patronale française, le Medef.

Cette baisse permettrait selon lui de recréer 150.000 emplois.

Arnaud Montebourg a déploré que la monnaie soit un sujet tabou dans la zone euro en raison du refus de l'Allemagne de faire pression sur la BCE, alors qu'il est "un outil sous manipulation politique", notamment en Chine et aux Etats-Unis.

"La banque centrale d'Angleterre (...) a une stratégie monétaire accommodante face à une stratégie budgétaire extrêmement rigoureuse", a-t-il dit. "Aux Etats-Unis d'Amérique, c'est la souplesse monétaire et le laxisme budgétaire, au Japon c'est le libéralisme monétaire et la créativité budgétaire."

"L'Union européenne, c'est la dureté monétaire et la dureté budgétaire", a-t-il ajouté. "Qui peut s'étonner que l'UE soit aujourd'hui en situation de récession quand toutes les autres régions du monde connaissent à nouveau la croissance ?"

Il a estimé qu'il fallait que les Européens s'occupent de leur monnaie.

"La monnaie n'appartient pas aux banquiers centraux, l'euro n'appartient pas à l'Allemagne, il appartient à tous les membres de la zone euro", a ajouté Arnaud Montebourg.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mfouche2
    29 octobre14:35

    il y avait un moment qu'on ne l'entendait plus , " lou ravi "

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer