Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Areva-Cessions et réductions d'investissements en vue-presse

Reuters 06/10/2014 à 19:43

PARIS, 6 octobre (Reuters) - Areva AREVA.PA va proposer mardi de réduire ses investissements annuels de 100 à 150 millions d'euros à partir de 2015 et de céder 500 à 600 millions d'euros d'actifs, rapporte lundi le quotidien Les Echos sur son site internet. Cette décision serait une réponse à l'agence Standard & Poor's, qui a mis sous surveillance les notes de crédit du spécialiste public du nucléaire avec "implication négative" et devrait annoncer mercredi s'il les place ou non en catégorie spéculative. Le Journal du Dimanche rapportait déjà dimanche qu'Areva pourrait annoncer cette semaine des baisses d'investissement afin d'éviter une dégradation de sa note et que l'Etat français, qui contrôle directement ou indirectement près de 87% du capital du groupe, réfléchirait à le renflouer. L'entreprise aurait besoin de deux à trois milliards d'euros, selon l'hebdomadaire. Areva et l'Agence des participations de l'Etat (APE) n'ont pas souhaité commenter ces informations. Le groupe a déjà réalisé 1,2 milliard d'euros de cessions depuis la mis en place de son plan stratégique, fin 2011, mais a notamment dû renoncer à céder sa filiale américaine de mesure de la radioactivité Canberra à la société française de capital-investissement Astorg Partners, faute de financement. Pénalisé par une demande limitée de la part de ses clients électriciens, à la fois en matière de maintenance et de nouveaux projets, Areva avait revu ses prévisions à la baisse début août après avoir enregistré une lourde perte au titre du premier semestre 2014. ID:nL6N0Q71CX Il a déjà indiqué à cette occasion qu'il ramènerait ses investissements à environ 1,1 milliard d'euros cette année (contre 1,3 milliard programmé auparavant) et qu'il maintiendrait son enveloppe à un niveau inférieur en 2015 et en 2016. Areva a aussi relevé début août son objectif de réduction de coûts opérationnels de 1 milliard d'euros d'ici à 2015 à 1,2 milliard d'ici à 2016. La société a en outre prévu de modifier sa gouvernance d'ici à la fin de l'année, à la demande de l'Etat, pour se doter d'un conseil d'administration qui remplacera le directoire - présidé par Luc Oursel - et le conseil de surveillance - présidé par Pierre Blayau. Selon Les Echos, Pierre Blayau plaide auprès du gouvernement, de l'APE et du Commissariat à l'énergie atomique afin de remplacer Luc Oursel par Philippe Knoche, actuel directeur général délégué du groupe. La note de crédit long terme d'Areva est fixée à BBB-, un cran au-dessus de la catégorie spéculative, depuis décembre 2011. Un abaissement des notes court et long terme d'Areva rendrait les actions et les obligations du groupe difficiles à placer, notamment auprès des fonds d'investissement qui ne peuvent prendre des positions que sur des sociétés dont les notes se situent en catégorie d'investissement. A 17h20, l'action Areva perdait 4,38% à 12,00 euros, accusant un repli de 36,8% depuis le début de l'année. (Benjamin Mallet et Geert De Clercq, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.