1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Aramco est dotée d'un nouveau conseil suprême
Reuters01/05/2015 à 13:16

(Actualisé avec la nomination d'un nouveau conseil) DUBAI, 1er mai (Reuters) - L'Arabie saoudite a créé un nouveau conseil suprême de dix membres pour la compagnie pétrolière publique Aramco SDABO.UL , lequel sera dirigé par le vice-prince héritier, lit-on dans un communiqué publié vendredi sur le site internet de la société. "Le conseil est présidé par son Altesse royale le prince Mohammed ben Salman Al Saoud, qui est également vice-prince héritier, ministre de la Défense, président de la Cour royale et conseiller spécial du gardien des deux saintes mosquées", précise le communiqué. Ce dernier donne des informations sur l'assemblée générale annuelle qui s'est tenue à Séoul la semaine dernière. L'ordre du jour comportait une intervention du ministre du pétrole saoudien Ali al Naïmi "sur la dissolution récente du Conseil suprême du pétrole et des questions minières et la création du Conseil suprême de la compagnie pétrolière publique d'Arabie saoudite (Aramco)". La chaîne de télévision Al Arabiya avait indiqué auparavant ce vendredi que le Conseil économique suprême avait approuvé une restructuration d'Aramco qui prévoyait sa séparation d'avec le ministère du Pétrole. "Le Conseil économique suprême est d'accord avec la vision du vice-prince héritier Mohammed ben Salman, de restructurer le géant pétrolier Aramco", rapportait Al Arabiya, chaîne à capitaux saoudiens, sur son compte Twitter. "La restructuration prévoit la séparation du ministère du pétrole". Rien n'indique que cette réforme, qui intervient juste après un remaniement des instances dirigeantes du royaume, entraînera des changements en profondeur dans le processus de décision du premier exportateur mondial de brut en ce qui concerne sa politique pétrolière. Le Conseil économique suprême est une nouvelle instance récemment créée par le roi Salman, qui en a confié la présidence à son fils, le prince Mohammed, ce qui a été interprété comme le prélude à un changement de générations dans l'élaboration de la stratégie économique et pétrolière du royaume. Cette nouvelle instance a remplacé le Conseil suprême du pétrole, qui contribuait auparavant à la définition de la politique pétrolière saoudienne. Cette dernière se caractérise par une volonté de conserver une capacité d'orientation du marché en préservant des marges de production et par une réticence à agir sur les cours pour des motifs politiques. Mercredi, le roi Salman a nommé le directeur général d'Aramco, Khalid al Falih, à la présidence de la compagnie et au portefeuille de la Santé, dans le cadre du vaste remaniement auquel il a procédé dans les instances dirigeantes du royaume. Son fils Mohammed ben Salman, ministre de la Défense, a notamment été élevé au rang de vice-prince héritier, deuxième dans l'ordre de succession. ID:nL5N0XQ03N (Rania El Gamal et Rim Chamseddine,; Danielle Rouquié, Bertrand Boucey et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer