Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après Tampa, Mitt Romney visite la Louisiane frappée par Isaac

Reuters01/09/2012 à 13:06

MITT ROMNEY EN LOUISIANE APRÈS LE PASSAGE D'ISAAC

JEAN LAFITTE, Louisiane (Reuters) - Mitt Romney, désormais officiellement candidat républicain à la présidence américaine, a effectué une visite impromptue hier en Louisiane, pour jauger les conséquences du passage du phénomène Isaac, après avoir accepté son investiture en vue du vote du 6 novembre lors de la convention de Tampa, en Floride.

Mitt Romney a rencontré le gouverneur républicain Bobby Jindal qui lui a montré dans la zone de Paroisse Jefferson, près de La Nouvelle-Orléans, les débris et les voitures à moitié submergées, à la suite des intempéries provoquées par Isaac, un temps ouragan de catégorie 1.

Le phénomène avait toutefois été rétrogradé en tempête tropicale lorsqu'il a frappé en milieu de semaine la Nouvelle-Orléans, où il s'est heurté au système de digues construit pour un coût de 14,5 milliards de dollars (11,5 milliards d'euros) à la suite du passage de Katrina, ouragan de catégorie 3, qui a fait plus de 1.800 morts en août 2005.

Isaac doit encore, en tant que simple dépression tropicale, gagner le Midwest américain dans le week-end, suspendant la récolte des cultures mais apportant des pluies attendues par cette région victime de la sécheresse.

Mitt Romney, dont l'adversaire démocrate, le président Barack Obama doit, à son tour, se rendre en Louisiane lundi, a félicité des équipes de premiers secours et rencontré des habitants touchés par les dégâts, leur consacrant ses premiers gestes de candidat républicain officiel.

"SOMMET D'HYPOCRISIE"

"Être candidat à la présidence, c'est en partie avoir l'air d'un président", a apprécié un responsable de l'administration de l'ancien président George W. Bush, qui a souhaité gardé l'anonymat. "Si vous allez demander aux électeurs de voter pour vous et de vous faire confiance pour quatre ans, cela aide s'ils peuvent vous visualiser en train de faire votre travail dans le même contexte qu'un président."

Le camp de Barack Obama a cependant profité de la visite de Mitt Romney, qualifiée de "sommet d'hypocrisie" par Harry Reid, chef de file de la majorité démocrate au Sénat, pour dénoncer les positions de son colistier, Paul Ryan, favorable à une baisse des aides publiques aux victimes de catastrophes.

Barack Obama menait, de son côté, campagne vendredi à Fort Bliss, au Texas, où il avait annoncé la fin des opérations de combat américaines en Irak, il y a deux ans jour pour jour, et où il a défendu sa politique étrangère face aux attaques républicaines qui ont jalonné la convention de Tampa.

"Nous mettons fin à une décennie de guerre, nous sommes en train de détruire des réseaux terroristes qui nous ont attaqués, et nous avons restauré le 'leadership' américain", a-t-il dit devant 5.000 soldats, s'engageant à nouveau à retirer l'ensemble des troupes américaines d'Afghanistan d'ici la fin 2014.

Selon un sondage Reuters/Ipsos publié vendredi, et effectué sur internet auprès de 1.632 électeurs, 52% des personnes interrogées ont une bonne image de Barack Obama, contre 50% pour Mitt Romney. Les intentions de vote pour les deux candidats sont presque égales, le républicain ayant un pour cent d'avance sur son adversaire.

Sam Youngman, Julien Dury pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.