Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Après des mois de chaos, le Mali vote pour élire son nouveau président

Le Parisien28/07/2013 à 22:56

Après des mois de chaos, le Mali vote pour élire son nouveau président

Près de 6,9 millions d'électeurs maliens étaient appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour de l'élection présidentielle qui doit permettre de tourner la page de 18 mois d'une crise politique et militaire qui a plongé leur pays dans le chaos. Les résultats provisoires doivent être publiés au plus tard vendredi prochain, mais de premières estimations devraient être connues dès lundi. Sauf surprise, un second tour aura lieu le 11 août.

Les bureaux de vote ont fermé dimanche soir au Mali à l'issue du premier tour qui s'est déroulé sans incidents en dépit de menaces proférées par un groupe jihadiste. Selon des observateurs nationaux indépendants, les électeurs ont été très mobilisés, surtout dans le Sud où se trouve Bamako.

Scrutin sous haute surveillance

Dans les villes de Kidal, Gao et Tombouctou au Nord du pays, le vote se tient sous surveillance de casques bleus de la Minusma, de l'armée malienne et des 3 200 soldats encore au Mali. Cette zone a subi en 2012, l'occupation de rebelles touaregs puis de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda.

Samedi, un de ces groupes, le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest) a menacé de «frapper» les bureaux de vote pour tenter de dissuader «les musulmans maliens» de prendre part au processus démocratique.

A Kidal dans le nord-est du pays, bastion des Touaregs et de leur rébellion, le scrutin s'est déroule sous haute sécurité. A l'entrée des bureaux de vote, chaque électeur était contrôlé et fouillé par des soldats togolais de la Minusma. «Ce sont des élections particulières, c'est pour ça que la sécurité est renforcée», expliquait un sergent de l'armé malienne.

Vingt-sept candidats se présentent à la magistrature suprême mais seulement deux ont véritablement une chance. Il s'agit d'Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Premier ministre, et de Soumaïla Cissé, ancien ministre des Finances et ex-dirigeant de l'Union économique et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.