1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Apple traînée en justice par une association française
Reuters27/12/2017 à 20:19

APPLE TRAÎNÉE EN JUSTICE PAR UNE ASSOCIATION FRANÇAISE

PARIS (Reuters) - L'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) a déposé mercredi une plainte contre Apple, qui a admis la semaine dernière brider volontairement certains de ses anciens modèles d'iPhones.

La marque à la pomme a reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d'exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d'anciennes versions de son iPhone.

Elle a donc volontairement ralenti certains de ses téléphones équipés d'une batterie usée pour éviter qu'ils ne s'éteignent inopinément.

Mais pour la co-fondatrice et déléguée générale de l'association HOP, Laetitia Vasseur, "tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones".

"A plus de 1.200 euros le téléphone, soit plus d'un smic, ces pratiques sont inacceptables et ne peuvent rester impunies", a-t-elle dit dans le communiqué.

L'association française poursuit l'entreprise pour "obsolescence programmée" et "tromperie".

Le recours a été déposé contre Apple France au tribunal de grande instance de Paris.

Apple est déjà visée par huit plaintes distinctes aux Etats-Unis ainsi qu'une plainte en Israël, selon le quotidien national Haaretz.

HOP explique qu'à la différence des autres pays, la France a fait de l'obsolescence programmée un délit, avec "une peine maximale de deux ans de prison et une amende allant jusqu'à 300.000 euros et 5% du chiffre d'affaires annuel".

Aux Etats-Unis, l'ensemble des plaintes, déposées dans les Etats de Californie, de l'Illinois et de New York, pourrait se transformer en procédures en nom collectif et aboutir au versement d'indemnités à des millions d'utilisateurs américains.

(Caroline Pailliez avec Stephen Nellis à San Francisco; édité par Nicolas Delame et Henri-Pierre André)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • loco93
    28 décembre09:14

    C'est eux la pomme et nous la poire! d'autant plus qu'il n'est pas rare de trouver des produits apple 20 à 30% moins chers à l'étrangers (et en Apple store); étonnant quand on sait que tous leurs produits sont made in china! bref on est de beaux pigeons qui aiment se faire siphonner, et on se la fait doublement metttre par derrriére car cette boite pratique l'optimisation fiscale débridées et contribue donc à la hausse de nos impots (et à la baisse de la qualité de nos services publics).

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer