Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Appel à la vigilance face aux boissons énergisantes

Reuters01/10/2013 à 14:45

L?ANSES APPELLE À MODÉRER LA CONSOMMATION DE BOISSONS ÉNERGISTANTES

PARIS (Reuters) - L'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a appelé mardi à la vigilance vis-à-vis des "boissons dites énergisantes" (BDE), dont l'association avec l'alcool ou le sport peut générer des "effets indésirables graves".

Ces boissons, dont une centaine de marques sont vendues en France, comme Redbull ou Monster, contiennent taurine, caféine, guarana, ginseng, ou encore vitamines, des ingrédients censés doper l'énergie, font en France l'objet d'une nouvelle tentative de taxation, les précédentes n'ayant pas abouti.

Dans un avis rendu mardi sur les risques liés à leur consommation, l'Anses recommande de modérer leur consommation et appelle à la vigilance pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents.

"On a identifié une quarantaine de cas de problèmes cardiaques qui pourraient être liés de façon possible ou probable à la consommation de ces boissons", a dit Marc Mortureux, directeur général de l'Anses, à la presse. "Nous souhaitons lancer une mise en garde parce qu'il s'agit de comportements à risque qui sont de plus en plus répandus chez les jeunes".

En France, où ces boissons sont commercialisées depuis 2008, 32 % des consommateurs les consomment lors d'occasions festives, 41 % en lien avec une activité sportive et 16 % en mélange avec de l'alcool.

"Au-delà de ces situations particulières, nous mettons aussi en garde contre une consommation excessive de ces boissons énergisantes compte tenu de leur forte teneur en caféine", a indiqué Marc Mortureux sur i>TELE. "On sait qu'un excès de caféine génère des effets comme le stress, l'anxiété, les troubles du sommeil des palpitations ou des crises d'épilepsie".

BAPT PROPOSE UNE TAXATION

Selon l'Anses, une canette standard de 250 ml de boisson énergisante apporte en moyenne l'équivalent en caféine de deux expressos de 50 ml ou de plus de deux canettes de sodas au cola (330 ml).

En France, 25 % des consommateurs français de BDE en boivent plus de 500 ml sur une même journée. Des consommateurs jusque-là peu exposés à la caféine se laissent tenter par les BDE avec, au niveau européen, respectivement 3% des enfants et 8 % des adolescents consommant des BDE plus de 4 à 5 fois par semaine, relève l'Anses dans son avis.

L'agence appelle par ailleurs à la mise en oeuvre de mesures visant à encadrer la promotion des BDE afin de limiter les risques.

L'idée d'une taxe sur les BDE, évoquée dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2013 par la ministre de la Santé Marisol Touraine l'année dernière, avait été rejetée par le Conseil constitutionnel qui a évoqué l'absence de "critères objectifs et rationnels".

Le député PS Gérard Bapt a toutefois l'intention de déposer cette année un nouvel amendement au PLFSS après l'échec de l'an dernier.

Invité de BFMTV-RMC, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a indiqué mardi qu'il n'était pas favorable "à ce qu'on ajoute des taxes aux taxes" et a estimé qu'il y avait "mille manière de contrôler" la consommation des BDE.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.