1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Antisémitisme : quand Charles VI, dit le Fou, expulsait tous les juifs de France
Le Parisien24/02/2019 à 14:47

Antisémitisme : quand Charles VI, dit le Fou, expulsait tous les juifs de France

« À nouveau, depuis plusieurs années, l'antisémitisme tue en France. » Dans un discours poignant au Crif mercredi, Emmanuel Macron a annoncé de « nouvelles lignes rouges » ainsi que des « actes tranchants » pour lutter -notamment sur Internet- contre la haine antijuive. « L'antisémitisme n'est pas le problème des juifs. C'est le problème de la République », a rappelé le chef de l'État, avant de citer les noms de « grands juifs » auxquels les « villes et villages » de France doivent tant « depuis des siècles et des siècles ».A l'heure où l'antisémitisme connaît un sinistre regain, le Parisien revient sur le sort qui fut régulièrement réservé aux juifs au fil de l'histoire. Se convertir ou partirLe mercredi 4 novembre 1394, Jacques Prévost, crieur du roi Charles VI, annonce aux Parisiens : « Dorénavant, nul juif ou juive ne pourra demeurer en notre royaume. » La décision est « irrévocable », « sans exception ni privilège », martèle le crieur public, et vaut pour tout le pays, « tant en langue d'oïl (NDLR : la langue qui est parlée dans le nord du pays au Moyen Âge) qu'en langue d'oc (le Sud) ». Les cloches, les affiches placardées aux portes des églises, les bannières prennent le relais dans la ville.Il faut des semaines pour que l'ordonnance royale, promulguée le 17 septembre, fasse le tour du royaume. Les juifs n'ont plus beaucoup de temps pour boucler leurs paquetages et vendre leurs biens : d'ici janvier, ils devront avoir quitté les portes du royaume, vers la Provence, l'Alsace, la Savoie, les contrées italiennes ou espagnoles, voire la Terre sainte si ça leur chante.Se convertir ou partir : ce dilemme, ils le connaissent par cœur. Depuis deux siècles, c'est le sort cruel et absurde qui leur est régulièrement réservé : le roi les somme de déguerpir... puis les autorise à revenir. Philippe Auguste, le premier, avait ordonné leur expulsion en 1182 avant de battre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer