Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Anne Hidalgo annonce un "changement profond de modèle" à Paris en 2021
AFP13/01/2021 à 12:53

La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 29 octobre 2020 ( POOL / NICOLAS MESSYASZ )

La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 29 octobre 2020 ( POOL / NICOLAS MESSYASZ )

Plus de justice, plus de nature et plus de solidarité: Anne Hidalgo, dont l'hypothèse d'une candidature à la présidentielle de 2022 s'étoffe de jour en jour, a annoncé mercredi un "chapitre nouveau" et un "changement profond de modèle" à Paris en 2021. 

Rituel immuable de la mi-janvier, la cérémonie des vœux de la maire de Paris a revêtu cette année une dimension particulière avec l'épidémie de coronavirus et l'annonce ce week-end par l'entourage de l'édile socialiste d'une plateforme d'idées en vue de l'échéance présidentielle de 2022. 

Dans son discours d'une vingtaine de minutes, prononcé sans public compte tenu des restrictions sanitaires dues au Covid-19, Anne Hidalgo n'a sans surprise fait aucune mention explicite de sa possible candidature, se contentant d'insister sur l'importance de mettre en place "un nouveau modèle".

L'épidémie de coronavirus "nous met aujourd'hui face à un choix de société", a-t-elle souligné. "La tentation sera grande de vouloir refaire à l'identique, alors que notre avenir passe par la transformation profonde de notre modèle." 

"C'est le choix que notre équipe municipale fait, celui d'un Paris plus solidaire et mieux préparé aux chocs de demain, un Paris plus juste, qui prend soin de son environnement et préserve la santé de ses habitants."

Largement réélue en juin pour un deuxième mandat à la tête de la capitale, la maire de Paris a égrené les grandes mesures contenues dans son programme de campagne. 

Promettant "plus de nature partout", elle est revenue entre autres sur "le plus grand verger de Paris" à venir, les pistes cyclables appelées à être pérennisées et la piétonnisation du centre de Paris. 

Parmi les chantiers prévus, elle a cité l'ouverture d'un stade éphémère au Trocadéro "dès l'été", si les conditions sanitaires le permettent, la transformation des Champs-Elysées avec une nouvelle place de la Concorde avant les JO de 2024 ou encore les travaux de la Tour Montparnasse, dont le début est programmé cette année.

Sur le plan de l'épidémie, Anne Hidalgo, qui n'a pas mâché ses mots contre la stratégie de l'exécutif ces derniers jours, a appelé une nouvelle fois l'Etat à être "à la hauteur de ses engagements" en matière de plan de relance. 

Elle a estimé qu'il n'y avait "pas de place pour l'hésitation" concernant la vaccination, assurant que Paris serait "pleinement mobilisée pour qu'elle se déploie le plus vite possible".

mep/ib/bat

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    13 janvier18:32

    On crève à cause de ces gens qui imposent aux autres leurs lubies pour transformer la société et le monde. Des tyrans totalitaristes exécrables qui ruinent le pays.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer