Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ankara "troublé" par les propos du chancelier autrichien

Reuters04/08/2016 à 11:51
    ANKARA, 4 août (Reuters) - Le ministre turc des Affaires 
européennes, Omer Celik, s'est dit troublé jeudi par la 
proximité entre les propos tenus la veille par le chancelier 
autrichien sur les négociations d'adhésion entre l'Union 
européenne et la Turquie et les positions de l'extrême droite.  
    "Il est troublant que ses déclarations soient similaires à 
celles de l'extrême droite", a-t-il dit à la presse à Ankara. 
    "La critique est assurément un droit démocratique, mais il 
doit y avoir une différence entre critiquer la Turquie et être 
contre la Turquie", a ajouté Omer Celik. 
    Le chancelier autrichien Christian Kern a déclaré mercredi 
soir qu'il comptait discuter avec ses homologues européens de 
l'intérêt qu'il y avait de poursuivre les discussions d'adhésion 
avec la Turquie en raison des déficiences démocratiques et 
économiques du pays.  
    Les Européens se sont inquiétés à plusieurs reprises de la 
répression lancée par le président turc Recep Tayyip Erdogan 
après le coup d'Etat manqué du 15 juillet, en particulier au 
sujet d'un possible rétablissement de la peine de mort qui 
constituerait un motif de rupture de ces discussions.  
    Dans une interview à la chaîne de télévision ÖRT, le 
dirigeant social-démocrate autrichien est allé plus loin en 
estimant que les Européens seraient "tous bien avisés de dire 
maintenant: on appuie sur le bouton de réinitialisation", 
qualifiant les discussions en vue d'une adhésion d'Ankara de 
"fiction diplomatique".  
    "Nous savons que les normes démocratiques sont clairement 
insuffisantes pour justifier une accession (de la Turquie) (...) 
La question économique est au moins aussi importante parce que 
l'économie turque est trop loin de la moyenne européenne." 
    Prié de dire si l'Autriche pourrait présenter une 
proposition visant à rompre les discussions d'adhésion lors du 
Conseil européen du 16 septembre, Christian Kern a déclaré que 
l'Autriche comptait "lancer la discussion". "Nous réclamerons 
une idée alternative", a-t-il ajouté.  
 
 (Tulay Karadeniz avec Shadia Nasralla à Vienne; Jean-Stéphane 
Brosse et Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.