Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCA MPS

2.363 EUR
-1.18% 

IT0005218752 BMPS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.380

  • clôture veille

    2.391

  • + haut

    2.395

  • + bas

    2.360

  • volume

    919 688

  • valorisation

    2 695 MEUR

  • capital échangé

    0.08%

  • dernier échange

    23.07.18 / 16:53:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BANCA MPS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BANCA MPS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCA MPS à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Angeloni (BCE) juge gérables les créances des banques italiennes

Reuters15/07/2016 à 10:31
    * Le problème n'est pas spécifique à l'Italie, dit Angeloni 
    * La BCE sait que la réduction des créances ne peut pas être 
rapide 
 
 (Actualisé avec nouvelles citations et contexte) 
    MILAN, 15 juillet (Reuters) - Le niveau élevé des créances 
douteuses des banques italiennes est gérable, a déclaré Ignazio 
Angeloni, responsable de la supervision bancaire au sein de la 
Banque centrale européenne (BCE), à un quotidien italien, 
ajoutant que le problème n'était pas spécifique à l'Italie. 
    Les banques italiennes ont souffert en Bourse ces derniers 
mois en raison des inquiétudes que suscitent leurs 360 milliards 
d'euros de créances douteuses, que la BCE souhaite voir 
diminuer. Le gouvernement de Matteo Renzi a engagé des 
discussions avec les autorités européennes pour tenter de venir 
en aide au secteur sans s'exposer à des sanctions pour aides 
d'Etat interdites. 
    "Il n'y a pas de problème spécifique ou national avec 
l'Italie", a dit Ignazio Angeloni à Il Sole 24 Ore dans un 
entretien publié vendredi. "Certaines banques sont handicapées 
par un niveau élevé de prêts non-performants. Le problème peut 
être géré mais ne doit pas être sous-estimé." 
    La BCE, chargée de la supervision du secteur bancaire pour 
l'ensemble de la zone euro, a fait de la réduction des créances 
douteuses ("non performing loans", NPL) l'une de ses priorités 
cette année, ce qui a conduit les marchés à craindre que 
certaines banques ne soient forcées de brader en urgence une 
partie de leurs portefeuilles de prêts. 
    Des sources ont déclaré le mois dernier à Reuters que la BCE 
prévoyait de fixer aux banques des orientations 
non-contraignantes fin 2016 ou début 2017 sur la réduction des 
créances douteuses, ce qui reviendrait à accroître la pression 
sur les établissements concernés sans aller jusqu'à leur forcer 
la main.  
     
    COMPROMIS NÉCESSAIRE ENTRE RAPIDITÉ ET VALEUR 
    "Nous savons bien qu'absorber les NPL, particulièrement 
quand leur niveau est élevé, ne peut pas se faire rapidement et 
nous savons qu'il faut trouver un compromis entre la rapidité et 
la valeur qui peut en être retirée", a dit Angeloni. 
    "Notre objectif est d'aider les banques à utiliser toutes 
les marges de manoeuvre dont elles disposent pour résoudre le 
problème aussi rapidement que possible." 
    Il a ajouté que le fonds italien de soutien au secteur 
bancaire Atlante, créé récemment pour contribuer à la 
stabilisation du marché bancaire, n'était pas suffisant pour 
répondre à tous les besoins de capitaux nécessaires au rachat 
des créances douteuses aux banques ou pour renforcer leurs fonds 
propres. 
    Il a estimé qu'Atlante devait trouver de nouvelles 
ressources, notamment auprès d'investisseurs privés hors du 
secteur bancaire italien. 
    "Je crois aussi que la présence d'investisseurs 
internationaux serait un bon signe", a-t-il poursuivi.  
    Ignazio Angeloni a réaffirmé qu'à ses yeux, les règles 
européennes en vigueur permettaient aux Etats d'apporter aux 
banques toute l'aide nécessaire sans forcer les actionnaires et 
les créanciers à subir des pertes, à condition que cela permette 
de préserver la stabilité financière. 
    Il a ajouté que les exigences de fonds propres imposées par 
la BCE aux banques, dont dépend le niveau des dividendes, des 
bonus et des coupons versés par ces dernières, allaient diminuer 
par rapport à l'an dernier car une partie de ces exigences 
seront désormais des "orientations" non-contraignantes. 
    "L'incapacité à respecter les orientations ne se traduira 
pas automatiquement par des mesures de supervision", a-t-il 
précisé. 
       
     
 
 (Agnieszka Flak et Francesco Canepa; Marc Angrand pour le 
service français) 
 

Valeurs associées

-0.68%
-0.05%
+1.09%
+1.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.