Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

André Bamberski assume devant la justice le rapt du Dr Krombach

Reuters22/05/2014 à 20:06

ANDRÉ BAMBERSKI ASSUME DEVANT LA JUSTICE LE RAPT DU DR KROMBACH

par Gilbert Reilhac

MULHOUSE (Reuters) - André Bamberski, jugé pour avoir fait enlever en Allemagne le Dr Dieter Krombach, responsable de la mort de sa fille en 1982, en vue de le livrer à la justice française, a revendiqué son acte jeudi devant le tribunal correctionnel de Mulhouse (Bas-Rhin).

C'est dans cette ville proche de la frontière allemande que le médecin, âgé à l'époque de 74 ans et sous le coup d'un mandat d'arrêt en France, avait été découvert par la police le 18 octobre 2009 au petit matin, bâillonné, le visage tuméfié, pieds et poings liés.

"J'ai pris la décision générale de faire transporter le docteur Krombach d'Allemagne en France", a dit aux juges André Bamberski, un ancien expert-comptable de 76 ans, qui refuse cependant de parler d'enlèvement et nie avoir commandité une opération qui lui aurait été proposée.

Cette décision, "pour moi, c'était une obligation", a-t-il dit à Reuters, en marge de l'audience.

"M. Bamberski n'a pas commis une infraction, il a accompli un devoir", a ajouté son avocat, Me Laurent de Caunes, qui plaidera la relaxe.

Anton Krasniqi, jugé avec lui et deux autres co-prévenus pour arrestation, détention et séquestration en bande organisée, a assuré être l'organisateur et l'initiateur du rapt.

Ce Kosovar de 43 ans qui vit en Allemagne aurait fait sien le combat d'un père auquel il avait été sensibilisé par la s?ur de sa compagne, une journaliste qui se retrouve poursuivie à Mulhouse pour association de malfaiteurs.

"PARTICIPATION AUX FRAIS"

Les 20.000 euros qu'André Bamberski avait prévu de verser au trio d'exécutants, dont l'un n'a jamais été retrouvé, n'étaient qu'une "participation aux frais", a assuré le retraité.

A la reprise de l'audience, en début d'après-midi, la présidente, Françoise Bardoux, a souligné le dilemme posé au tribunal.

"Personne ne peut dire si la justice aurait pu être rendue dans les mêmes conditions sans cet enlèvement", a-t-elle dit.

Dieter Krombach, qui avait été condamné par contumace en France en 1993, a été rejugé et condamné par une cour d'assises en 2011 puis en appel en 2012. Il purge une peine de quinze ans de prison pour violences volontaires ayant entraîné la mort de Kalinka Bamberski.

L'adolescente, âgée de 14 ans, était morte mystérieusement dans la nuit du 9 au 10 juillet 1982 au domicile de Dieter Krombach, le nouveau mari de sa mère chez qui elle passait ses vacances.

L'affaire avait été rapidement classée par la justice allemande, le statut de notable dont bénéficiait le médecin l'ayant préservé d'une enquête trop poussée.

Une contre-enquête menée en France, en particulier de nouvelles expertises menées sur les restes du corps de l'adolescente, ont prouvé que Kalinka avait reçu avant sa mort une dose de somnifères probablement trop forte.

L'instruction a révélé le profil de pervers sexuel du Dr Krombach auquel une série d'abus sexuels sont imputés aujourd'hui en Allemagne, avec notamment le viol d'une patiente sous anesthésie dans les années 1990, qui lui a valu deux ans de prison avec sursis.

Le procès se terminera vendredi. Le jugement devrait être mis en délibéré.

(Edité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.