Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DASSAULT AVIA

1 687.00EUR
-0.59% 
Ouverture théorique 1 687.00
indice de référence SBF 120

FR0000121725 AM

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 693.00

  • clôture veille

    1 697.00

  • + haut

    1 703.00

  • + bas

    1 681.00

  • volume

    7 486

  • valorisation

    14 022 MEUR

  • capital échangé

    0.09%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:38:41

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 519.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 855.00

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DASSAULT AVIA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DASSAULT AVIA à mes listes

    Fermer

Amnesty dénonce les arrestations de jeunes en Egypte

Reuters30/06/2015 à 08:32

LE CAIRE, 30 juin (Reuters) - Amnesty International dénonce les arrestations massives de jeunes révolutionnaires et militants des droits de l'homme en Egypte, où les autorités issues du renversement du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée à l'été 2013 mènent, selon l'ONG, une répression tous azimuts. Dans un nouveau rapport intitulé "Génération Prison: la jeunesse égyptienne des manifestations à la prison", publié mardi, Amnesty pointe du doigt l'arrestation de 41.000 personnes en deux ans et se penche plus particulièrement sur celle de 14 figures du soulèvement contre Hosni Moubarak en 2011 ou symboles de la liberté d'expression. L'organisation constate le rétablissement total de l'Etat policier qui prévalait avant le "printemps arabe" et fustige la complicité de la communauté internationale qui préfère fermer les yeux pour privilégier la signature de contrats, notamment d'armement, avec le président Abdel Fattah al Sissi, ancien chef de l'armée. "En ciblant sans relâche les jeunes activistes égyptiens, les autorités broient les espoirs d'avenir meilleur d'une génération entière", souligne Hassiba Hadj Sahraoui, vice-directrice du programme pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord d'Amnesty. Présentés comme une chance pour l'Egypte et le monde arabe après 2011, de nombreux jeunes révolutionnaires laïques "croupissent derrière les barreaux, preuve que l'Egypte est redevenue un Etat ultra-répressif", dit le rapport. Badr Abdelatty, porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, a rejeté ces accusations, affirmant que "la révolution du 30 juin (ndlr: les grandes manifestations qui ont précédé le renversement du président Morsi par l'armée) visait à donner du pouvoir à la jeunesse et à créer une nouvelle démocratie". Depuis ce coup de force, les autorités militaires ont livré une lutte sans merci aux Frères musulmans du chef de l'Etat déchu et aux groupes islamistes plus radicaux, dont l'un est affilié à l'Etat islamique, tuant ou condamnant à mort des milliers de leurs membres. Mais elles ont aussi ciblé les jeunes révolutionnaires libéraux et de gauche, notamment après l'adoption en novembre 2013 par décret présidentiel -- l'Egypte n'a plus de Parlement élu depuis 2012 -- d'une loi restreignant drastiquement le droit de rassemblement et revenant dans les faits à interdire les manifestations. HYPOCRISIE OCCIDENTALE Qualifiant cette loi de "passeport direct pour la prison", Amnesty relève que plusieurs figures du soulèvement de 2011, dont Ahmed Maher, Mohamed Adel et Ahmed Douma, fondateurs du "mouvement du 6 avril", et le blogueur Alaa Abdel Fatah se sont vu infliger de lourdes peines de prison pour avoir contesté ce texte. Le rapport cite aussi le cas de jeunes qui ont été arrêtés, jetés en prison sans jugement et torturés pour avoir porté des tee-shirts avec des slogans critiquant l'armée ou la torture. Le porte-parole de la diplomatie égyptienne interrogé par Reuters a nié tout arbitraire, assurant que "les personnes emprisonnées le sont sur décision du procureur général, donc en respectant l'état de droit". La justice égyptienne s'est illustrée ces deux dernières années par des procès de masse qui ont débouché presque à chaque fois sur des condamnations à mort ou à la prison à vie, sans même que la défense ait dans la plupart des cas eu droit à la parole et sans autre témoin à charge que la police. Amnesty critique à ce sujet "l'hypocrisie" des alliés occidentaux de l'Egypte, en leur reprochant de multiplier les grands plaidoyers en faveur de la démocratie sans rien faire pour que celle-ci soit respectée. "Les dirigeants mondiaux trahissent la promesse qu'ils avaient faite de se tenir aux côtés de la jeunesse d'Egypte quand Moubarak est tombé en février 2011. L'Egypte emprisonne des activistes pacifiques et la communauté internationale détourne le regard", accuse l'organisation. Amnesty fustige en particulier le silence de la France, du Royaume-Uni et de l'Allemagne, qui ont été encore moins loin que les Etats-Unis dans leur critique des autorités du Caire, privilégiant la signature de gros contrats comme celui de l'avion de chasse Rafale français AVMD.PA . "L'hypocrisie des partenaires de l'Egypte a été mise en évidence par la course aux contrats lucratifs, à l'influence politique et aux renseignements, ainsi que par de nouveaux transferts et ventes d'équipements de maintien de l'ordre susceptibles de faciliter des violations des droits humains", lit-on dans le rapport. Amnesty dénonce enfin l'assassinat du procureur général du Caire, tué lundi dans un attentat à la voiture piégée (voir {ID:nL5N0ZF1NP]), mais invite les autorités à ne pas saisir ce prétexte pour durcir encore la répression. (Michael Georgy et Shadi Bushra; Tangi Salaün pour le service français)

Valeurs associées

-0.59%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.