Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amnesty dénonce les abus commis contre les travailleurs au Qatar

Reuters01/12/2015 à 01:09
    DOHA, 1er décembre (Reuters) - L'exploitation des 
travailleurs étrangers reste d'actualité au Qatar, regrette 
Amnesty International dans un communiqué publié mardi, cinq ans 
après l'obtention par l'émirat de l'organisation de la Coupe du 
monde de football de 2022. 
    L'ONG souligne que la règle qatarie de la "kafala", un 
système de parrainage des salariés qui concerne 94% de la main 
d'oeuvre locale, met les travailleurs étrangers à la merci de 
leurs employeurs et estime que les modifications apportées à la 
législation du travail relèvent du "rafistolage". 
    Le ministère qatari du Travail a refusé de s'exprimer sur le 
contenu du communiqué tandis qu'un responsable fustigeait un 
texte qui vise selon lui à discréditer le Qatar à l'étranger. 
    L'émirat, qui veut se servir de la Coupe du monde 2022 pour 
promouvoir son image, nie toute exploitation de salariés et dit 
avoir adopté plusieurs réformes du droit du travail. 
    L'une d'entre elles prévoit par exemple que les salariés 
soient rémunérés par virement électronique. Elle est entrée en 
vigueur en novembre après sa promulgation par l'émir Tamim ben 
Hamad al Thani et permet aux salariés étrangers de saisir une 
commission gouvernementale si leur employeur ne leur accorde pas 
de permis de quitter le territoire. 
    Mais, selon les militants et organisations de défense des 
droits de l'homme, les réformes gouvernementales ne vont pas 
assez loin puisque les salariés restent tenus d'obtenir de leur 
employeur l'autorisation de changer de travail ou de quitter le 
pays. 
    "Avec le système de la kafala, il est trop facile pour un 
employeur peu scrupuleux de verser les salaires tardivement sans 
avoir à s'en soucier, d'héberger les salariés dans des logements 
sordides et exigus ou de proférer des menaces à l'encontre de 
ceux qui se plaignent de leurs conditions de vie", déclare 
Moustafa Kadri, spécialiste de la question des migrants dans le 
Golfe à Amnesty. 
    "C'est pour cela que la kafala doit être réformée en 
profondeur et non pas rafistolée", dit il. 
    Les quelque 200 milliards de dollars (189 milliards d'euros) 
d'investissements projetés en amont de la Coupe du monde ont 
attiré des centaines de milliers de salariés étrangers, 
majoritairement indiens, népalais et bangladais, chargés de 
d'alimenter l'essor du secteur immobilier qatari. 
    Le 21 novembre, la police a été appelée pour briser une 
grève de salariés travaillant sur un projet immobilier situé 
dans le centre de Doha, capitale de l'émirat, et dont les 
salaires n'avaient pas été versés. 
    Selon l'ambassade indienne au Qatar, près de 260 migrants 
originaires d'Inde sont morts dans l'émirat depuis le début de 
l'année. Ces chiffres couvrent tous les décès et pas seulement 
ceux qui sont liées aux conditions de travail. 
 
 (Tom Finn,; Nicolas Delame pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.