Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amnesty critique le projet de loi antiterroriste égyptienne

Reuters15/07/2015 à 18:32

LE CAIRE, 15 juillet (Reuters) - Amnesty International a estimé mercredi que le projet de loi antiterroriste récemment dévoilé par les autorités égyptiennes représenterait un "coup mortel porté aux droits de l'homme" s'il devait être adopté en l'état. L'une des mesures emblématiques de ce texte présenté peu après la mort du procureur général d'Egypte dans un attentat à la voiture piégée le 29 juin au Caire interdit aux médias de contredire la version officielle des autorités en matière de terrorisme. Amnesty réclame la suppression de cet article qui expose les journalistes récalcitrants à deux ans de prison, et critique plus largement l'arsenal répressif contenu dans le projet de loi, dont la création de nouveaux tribunaux pour les affaires "terroristes" -- un terme interprété de manière très large par le passé en Egypte -- et l'allongement de la liste des crimes passibles de la peine de mort. "Le projet de loi antiterroriste renforce considérablement les pouvoirs des autorités égyptiennes et menace des droits aussi fondamentaux que la liberté d'expression, de rassemblement pacifique et d'association", déclare Saïd Boumedouha, d'Amnesty International. "S'il est approuvé, il deviendra un nouvel outil au service des autorités pour réprimer toute forme de contestation", affirme-t-il. L'Egypte est confrontée à une insurrection islamiste qui a fait des centaines de morts, principalement dans la péninsule du Sinaï, depuis l'éviction du président Mohamed Morsi par l'armée à l'été 2013 après de grandes manifestations de rue contre son gouvernement. Les autorités ont parallèlement mené une répression tous azimuts contre les Frères musulmans, le mouvement dont était issu le chef de l'Etat, et la jeunesse révolutionnaire qui s'était soulevée contre l'autocrate Hosni Moubarak en 2011. Les organisations de défense des droits de l'homme évaluent à 40.000 le nombre de prisonniers politiques en Egypte. "Une des raisons pour lesquelles le peuple égyptien était descendu dans la rue en 2011 était la volonté de mettre fin à l'état d'urgence imposé pendant 30 ans par Hosni Moubarak", rappelle Saïd Boumedouha. "Donner des pouvoirs absolus similaires au président actuel (NDLR: l'ancien chef de l'armée Abdel Fattah al Sissi) serait un coup mortel porté aux droits de l'homme en Egypte." (Michael Georgy; Tangi Salaün pour le service français) )


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.