Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amnesty accuse l'Egypte de tortures et de disparitions forcées

Reuters13/07/2016 à 18:54
    LE CAIRE, 13 juillet (Reuters) - La police égyptienne a 
enlevé et torturé "au moins plusieurs centaines de personnes", 
certaines âgées de seulement 14 ans, afin de réduire au silence 
l'opposition au régime, dénonce l'ONG Amnesty International dans 
un rapport publié mercredi. 
    "Les disparitions forcées sont devenues un des instruments 
clés de la politique de l'Etat égyptien. Toute personne qui ose 
exprimer des critiques est en danger, la lutte contre le 
terrorisme servant de prétexte pour enlever, interroger et 
torturer les gens qui contestent les autorités", déclare Philip 
Luther, directeur d'Amnesty pour l'Afrique du Nord et le 
Moyen-Orient, dans un communiqué accompagnant le rapport. 
    Celui-ci, rédigé sur la base de 70 entretiens avec d'anciens 
détenus, leurs familles, des avocats, etc., estime que le nombre 
de disparitions forcées a considérablement augmenté depuis la 
nomination début 2015 de Magdi Abdel Ghaffar comme ministre de 
l'Intérieur.   
    D'après l'ONG, trois à quatre personnes disparaissent chaque 
jour en Egypte, même s'il est difficile de donner un chiffre 
précis vu la nature de la disparition. "Au moins plusieurs 
centaines de cas" ont été dénombrés depuis début 2015 par des 
ONG et associations de défense des droits égyptiennes.  
    Amnesty international expose dans son rapport les 
témoignages de 17 personnes isolées du monde extérieur et 
privées de contact avec un avocat ou leurs familles pour des 
périodes allant de plusieurs jours à sept mois. 
    Certaines de ces personnes portées disparues ont été 
détenues à Lazoughli, un camp de la Sécurité intérieure 
égyptienne, selon Amnesty. Elles disent y avoir été 
électrocutées, maltraitées, violées. 
    Amnesty International déclare avoir découvert des 
ressemblances entre leurs blessures et celles de Giulio Regeni, 
un étudiant italien enlevé le 25 janvier au Caire et retrouvé 
mort avec des traces de torture neuf jours plus tard. 
   
    Le ministère de l'Intérieur nie toute implication et a 
indiqué que les mauvais traitements de la police étaient des cas 
isolés. Il a aussi promis mercredi d'enquêter sur chaque 
accusation. 
    Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a 
lui qualifié les rapports d'Amnesty sur l'Egypte de subjectifs, 
motivés par des raisons politiques, avec pour objectif de nuire 
à l'image du pays. 
 
 (Amina Ismail, Lin Noueihed, Haitham Ahmed et Ahmed Mohammed 
Hassan; Laura Martin pour le service français, édité par 
Jean-Stéphane Brosse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.