Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Alstom-Sirugue écarte à ce stade une montée de l'Etat au capital

Reuters 12/09/2016 à 14:18
 (Avec déclarations supplémentaires) 
    PARIS, 12 septembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat à 
l'Industrie a écarté lundi une augmentation de la participation 
de l'Etat au capital d'Alstom  ALSO.PA  dans le cadre de la 
recherche d'une solution à la situation du site historique du 
groupe à Belfort. 
   "Aujourd'hui, ce n'est pas l'objectif sur lequel nous 
sommes", a déclaré Christophe Sirugue à RTL en réponse à des 
demandes en ce sens d'hommes politiques locaux. 
    "L'objectif sur lequel nous sommes c'est de mettre autour de 
la table l'ensemble des acteurs pour travailler sur le carnet de 
commandes" et sur "une poursuite durable des activités sur le 
site de Belfort", a-t-il poursuivi. 
    Ce maintien de l'activité sur ce site spécialisé dans la 
fabrication de motrices "passe probablement aussi par une 
diversification des activités", a-t-il fait valoir. 
    Alstom a annoncé la semaine dernière le transfert d'ici fin 
2018 de la production de trains et du bureau d'études de Belfort 
vers son site de Reichshoffen, en Alsace, en précisant que 400 
salariés sur 480 se verraient proposer un reclassement. 
    Cette annonce a provoqué un tollé des syndicats et des élus 
locaux et le chef de l'Etat, François Hollande, a fixé lundi 
l'objectif de sauver les activités ferroviaires du groupe à 
Belfort.   
    A l'occasion de la cession par Alstom de ses activités dans 
le secteur de l'énergie à General Electric  GE.N  pour se 
recentrer sur ses activités ferroviaires, l'Etat est entré à 
hauteur de 20% dans le capital du groupe grâce au prêt de titres 
jusqu'à fin 2017 par Bouygues, actionnaire à hauteur de 28%. 
    Ce prêt permet à l'Etat d'avoir 20% des droits de vote au 
conseil d'administration d'Alstom. L'Etat dispose aussi 
d'options d'achat lui permettant, s'il le souhaite, d'acquérir 
les titres prêtés par Bouygues. 
    "Nous considérons qu'il y a un savoir-faire qui est à 
Belfort extrêmement important, que ce savoir-faire nous en 
aurons besoin quand il y aura la reprise des commandes, dont on 
sait qu'elles sont annoncées pour 2020-2021", a expliqué le 
secrétaire d'Etat à l'Industrie. 
    Le gouvernement entend ainsi expliquer à ses interlocuteurs, 
notamment à la SNCF et à la RATP, ainsi qu'aux régions, que leur 
intérêt commun avec l'Etat est de maintenir une filière 
ferroviaire forte en France et de voir "sur cette base-là 
comment des synergies peuvent être trouvées", a-t-il ajouté. 
    La direction d'Alstom a justifié le transfert des activités 
de son site de Belfort par la baisse des commandes en France. 
    Le chef de l'Etat, François Hollande, a demandé lundi la 
sauvegarde des activités ferroviaires d'Alstom sur ce site, 
scellant l'immixtion de ce dossier industriel dans la campagne 
pour l'élection présidentielle du printemps 2017.   
 
 (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

-0.51%
-0.22%
+0.02%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.