Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allemagne-Performance commerciale médiocre en mai

Reuters08/07/2016 à 10:42
    * Baisse de 1,8% CVS des exportations 
    * Hausse moins forte que prévu des importations 
    * Excédent commercial en recul 
    * Une demande mondiale atone, disent les analystes 
 
    par Michael Nienaber 
    BERLIN, 8 juillet (Reuters) - Les exportations ont baissé en 
mai contre toute attente, subissant leur recul le plus marqué 
depuis neuf mois, tandis que les importations ont moins augmenté 
que prévu, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la 
statistique. 
    Ces données tendent à leur tour à prouver que la première 
économie européenne s'est un peu essoufflée au deuxième 
trimestre, victime d'une demande mondiale atone. 
    Elles s'ajoutent à d'autres indicateurs en demi-teinte 
publiés cette semaine.  
    La production industrielle s'est contractée de manière 
inattendue en mai, accusant son recul mensuel le plus marqué 
depuis août 2014, tandis que les commandes à l'industrie ont 
stagné, avant que la Grande-Bretagne ne décide de quitter 
l'Union européenne (UE), et étaient plus faibles que prévu. 
  
    "Un autre indicateur qui vient dire que la performance de 
l'Allemagne n'a rien de subjuguant", dit Carsten Brzeski, 
économiste d'ING Bank, observant que la seule région où les 
entreprises allemandes ont beaucoup plus exporté que l'an 
dernier était la zone euro. 
    Il souligne que l'excédent commercial de l'Allemagne avec le 
bloc de la monnaie unique augmente encore, impliquant que la 
bonne tenue de la demande intérieure en Allemagne ne bénéficie 
pas forcément au reste de la zone euro. 
    Les exportations ont baissé de 1,8% CVS en mai, le 
pourcentage le plus élevé depuis août 2015, alors que les 
économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 
0,25%. Les importations ont augmenté de 0,1% CVS d'un mois sur 
l'autre, alors que le marché prévoyait +0,4%. 
    L'excédent commercial s'est rétréci à 22,2 milliards d'euros 
contre 24,1 milliards en avril, ce qui constituait un record.    
 L'excédent des paiements courants a fléchi à 17,5 milliards 
d'euros contre 28,4 milliards en avril. 
    "L'évolution des exportations en Allemagne est molle cette 
année", dit Volker Treier, directeur du commerce extérieur de la 
fédération DIHK des chambres de commerce et d'industrie 
allemandes.  
    Les échanges avec les autres pays de l'Union européenne (UE) 
sont la seule raison pour laquelle les exportations ont augmenté 
de 1,6% en mai en glissement annuel, ajoute-t-il. 
    "En dehors de l'UE, le potentiel de croissance est quasi 
inexistant pour cause de crises diverses et de cours pétroliers 
bas", note Volker Treier. 
    L'atonie de la demande mondiale affecte l'un des points 
forts des exportateurs allemands, à savoir la diversification 
des produits et des marchés à l'exportation, explique Brzeski. 
    L'Allemagne a connu une croissance de 0,7% au premier 
trimestre, la plus forte, en variation trimestrielle, en deux 
ans, l'accélération de la consommation privée, de 
l'investissement dans le BTP et des dépenses publiques en faveur 
des réfugiés ayant largement compensé le tassement du commerce 
extérieur. 
    Les économistes prévoient un ralentissement de la croissance 
à 0,3% au deuxième trimestre. Certains descendent jusqu'à 0,1%. 
    Andreas Scheuerle, analyste de Dekabank, juge que même si 
les données de juin ressortaient inchangées par rapport aux 
faibles chiffres de mai, l'Allemagne aurait pu avoir subi une 
contraction au deuxième trimestre. 
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.