Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allemagne/Les garde-frontières devraient pouvoir tirer sur des migrants, prône AfD

Reuters31/01/2016 à 02:46
    BERLIN, 31 janvier (Reuters) - La dirigeante du parti 
anti-immigration AfD, Frauke Petry, a préconisé que les 
garde-frontières soient autorisés à ouvrir le feu sur des 
migrants tentant de s'introduire clandestinement en Allemagne. 
    L'Allemagne, a-t-elle dit au journal Mannheimer Morgen, doit 
réduire l'afflux de migrants au moyen d'accords avec l'Autriche 
voisine et par un renforcement des frontières extérieures de 
l'Union européenne. 
    Elle a ajouté qu'il ne fallait pas non plus hésiter à 
refouler des personnes et à créer des "installations de 
protection des frontirèes", ajoutant que les garde-frontières 
devraient être autorisés, si nécessaire, à tirer sur des 
migrants tentant d'entrer illégalement. 
    Aucun agent de police ne souhaite tirer sur un migrant, 
a-t-elle déclaré, ajoutant : "Je ne le veux pas non plus, mais, 
au bout du compte, la dissuasion inclut le recours à la force 
armée". 
    "Le dernier homme politique allemand qui autorisait à tirer 
sur des réfugiés était Erich Honecker", a réagi un responsable 
du SPD (sociaux-démocrates), Thomas Oppermann, en faisant 
allusion là à l'ancien numéro un communiste de RDA. 
    AfD, parti eurosceptique et xénophobe, a été créé en 2013 et 
a le vent en poupe particulièrement depuis l'an dernier, 
canalisant là l'hostilité d'une partie de la population à la 
politique d'accueil des migrants défendue par Angela Merkel. 
     
    POLITIQUE DU RETOUR  
    Samedi, la chancelière fédérale a estimé que les réfugiés 
syriens et irakiens devraient rentrer dans leurs pays une fois 
que les conflits qui les déchirent seront terminés. 
    La chancelière allemande a jusqu'à présent résisté aux 
pressions venant de son propre camp pour fixer un plafond au 
nombre de réfugiés que l'Allemagne, qui en a reçu 1,1 million en 
2015, peut accueillir chaque année. 
    Les incidents de la nuit du Nouvel an à Cologne ont accru 
les tensions au sein de la coalition gouvernementale, la CSU 
(Union chrétienne-sociale en Bavière), alliée de la CDU d'Angela 
Merkel, ayant notamment menacé de saisir la justice. 
    Le gouvernement a réagi jeudi en annonçant un durcissement 
des conditions d'octroi du droit d'asile en Allemagne et une 
accélération des procédures d'expulsion.   
    Pendant une réunion avec des membres de son parti en 
Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Angela Merkel a en outre 
souligné samedi que les réfugiés syriens et irakiens avaient 
vocation à rentrer chez eux une fois les guerres dans leurs pays 
terminées. 
    "Nous devons dire à ces gens que leur statut de résidence 
est temporaire et que nous attendons d'eux qu'une fois qu'il y 
aura la paix en Syrie et que l'EI (Etat islamique) aura été 
défait en Irak, ils rentrent dans leur pays avec les compétences 
qu'ils auront apprises", a-t-elle déclaré. 
    Selon la chancelière, 70% des personnes qui avaient trouvé 
refuge en Allemagne pendant la guerre en ex-Yougoslavie dans les 
années 1990 sont depuis rentrées chez elles. 
 
 (Andreas Rinke; Tangi Salaün et Eric Faye pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.