1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allemagne : la stratégie risquée de Christian Lindner
Le Point23/11/2017 à 07:50

Son pari était risqué, mais il semble être en passe de porter ses fruits. Lorsque Christian Lindner a claqué la porte, dans la nuit de dimanche à lundi, interrompant les négociations pour la formation d'un gouvernement de coalition avec les Verts et la CDU/CSU d'Angela Merkel, le leader du parti libéral savait qu'il dégoupillait une grenade qui risquait de lui sauter au visage. En effet, les Allemands n'aiment pas les politiciens qui semblent mettre leurs intérêts personnels devant le bien commun. Dans le pays de la Realpolitik, l'art du compromis est élevé au rang de dogme. Les élus qui jouent cavalier seul et restent enfermés dans leurs certitudes idéologiques sont critiqués et jugés inaptes au pouvoir.

Angela Merkel n'a ainsi jamais eu de doctrine très claire. Longtemps opposée au salaire minimum, elle l'a instaurée en 2015. Adepte fervente de l'atome, elle a imposé la fermeture de toutes les centrales nucléaires en Allemagne au lendemain de la catastrophe de Fukushima. La chef de la CDU continue pourtant de remporter les législatives, car elle rassure ses compatriotes. À Bruxelles, Paris ou Berlin, elle parvient à faire s'asseoir autour d'une même table des personnes aux opinions divergentes et à négocier des compromis qui contentent tout le monde. En conséquence, la plupart des analystes pensaient qu'elle parviendrait à trouver un terrain d'entente avec les Verts et les libéraux. C'était mal connaître Christian...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer