1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Allemagne-La DIHK réduit ses prévisions de croissance
Reuters22/10/2015 à 12:08

(Actualisé avec des précisions, du contexte) BERLIN, 22 octobre (Reuters) - La fédération des chambres de commerce et d'industrie allemande (DIHK) a légèrement réduit jeudi sa prévision de croissance de 2015, ramenée à 1,7%, et dit s'attendre à une poursuite du ralentissement l'an prochain en raison de l'impact sur les exportations de l'essoufflement des marchés émergents. Un contexte mondial agité et le ralentissement économique de certains pays émergents a provoqué en août une baisse des exportations d'une ampleur sans précédent depuis la crise financière. ID:nL8N1281A2 La DIHK tablait jusqu'à présent sur une progression de 1,8% du produit intérieur brut (PIB) cette année et l'an prochain. Pour 2016, elle n'attend plus désormais que 1,3% de croissance, un chiffre bien inférieur à la prévision gouvernementale, fixée à 1,8%. Le ministère des Finances a dit, dans la nuit de mercredi à jeudi, que les risques pour l'industrie allemande s'étaient accrus en raison du ralentissement de la Chine et d'autres pays émergents et des incertitudes nées du scandale des émissions de Volkswagen VOWG_p.DE . La fédération explique elle que les anticipations des entreprises se sont dégradées et que l'industrie a revu en baisse ses prévisions à l'export, et en particulier les constructeurs automobiles, exposés à l'effet Volkswagen. Les exportations allemandes devraient augmenter de 5,0% cette année, contre +6% prévu jusqu'alors, le dynamisme de la demande aux Etats-Unis et en Europe ne suffisant pas à compenser la baisse de la demande en Amérique du Sud et en Chine. L'année prochaine, leur hausse devrait être limitée à 3,5%. La DIHK ajoute que le chômage en Allemagne devrait augmenter nettement l'année prochaine, en raison entre autres de l'afflux de réfugiés. Toutefois, une étude de la DIHK montre que le scandale VW n'a pas porté préjudice à l'image de marque de l'Allemagne dans son ensemble. "La qualité 'Made in Germany' ne semble pas avoir été écornée en conséquence", a dit Martin Wansleben, directeur de la DIHK. (Gernot Heller et Caroline Copley; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer