Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Allemagne-La coalition se déchire sur le dossier des migrants

Reuters22/11/2015 à 16:21

par Noah Barkin BERLIN, 22 novembre (Reuters) - Les partis de la coalition gouvernementale allemande continuent de se déchirer sur le dossier de l'accueil des migrants, alors que la chancelière Angela Merkel, qui semble plus affaiblie que jamais, marquait dimanche sa dixième année au pouvoir. Les profonds désaccords entre l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD) de son vice-chancelier Sigmar Gabriel ont conduit à l'annulation d'une réunion ministérielle prévue lundi, qui devait être consacrée à l'accélération des procédures pour les demandeurs d'asile. Mais les tensions les plus vives opposent la CDU à son parti frère bavarois, la très conservatrice Union chrétienne-sociale (CSU), qui vient de tenir son congrès à Munich. Vendredi soir, lors de ce congrès, le dirigeant de la CSU, Horst Seehofer, a vivement critiqué Angela Merkel qui se trouvait à ses côtés, lui reprochant de ne pas fixer un plafond au nombre de réfugiés qui pourraient être accueillis en Allemagne. Il a été acclamé par l'assistance alors que Merkel avait du mal à cacher son embarras. Elmar Brok, l'un des responsables de la CDU, a dénoncé dans une interview au Tagesspiegel l'attitude "impolie et inacceptable" de Seehofer. D'autres responsables du parti de la chancelière ont estimé que le dirigeant bavarois avait dépassé les bornes. Mais Horst Seehofer a refusé de faire machine arrière, affirmant sur la chaîne de télévision n-tv qu'en toute conscience il ne pouvait pas raconter des histoires sur "le consensus et l'harmonie" au sein du gouvernement alors que de graves désaccords persistent. POPULARITÉ EN BAISSE La cote de popularité de Merkel est tombée de 75% en avril dernier à moins de 50% aujourd'hui et le soutien à l'alliance CDU/CSU a baissé de cinq points, à 37% -- dix points de plus que pour le SPD. Ses conseillers demandent à la chancelière de trouver un moyen de limiter l'entrée des migrants en Allemagne, de préférence avant le printemps prochain quand auront lieu trois élections locales importantes. Le congrès de la CDU doit se tenir début décembre. "Il y a encore quelques mois, la plupart des Allemands voyaient en Merkel quelqu'un de lucide et en qui on pouvait avoir confiance (...) Aujourd'hui, même dans son propre parti, on entend le refrain: "nous ne la reconnaissons plus'", écrit ce week-end le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur vendredi, plus de 900.000 réfugiés et migrants ont été enregistrés en Allemagne depuis le début de l'année. La plupart arrivent par la Bavière. Lors du congrès de la CSU, la chancelière allemande a déclaré que l'Union européenne pourrait sortir plus forte de la crise des réfugiés si elle relevait le défi. "Si nous voulons cela, nous devons travailler de toutes nos forces pour une solution européenne et internationale (...) par laquelle nous partagerons le fardeau en Europe et avec nos voisins", a-t-elle dit. ID:nL8N13F4AQ (Guy Kerivel pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.